Pour accéder à tout le contenu, rejoignez dès aujourd'hui la Fédération des Auto-entrepreneurs !

Comme 80.000 membres avant vous, regroupez-vous et faites-vous entendre !

J'ADHERE

2018 sera une année record pour l'autoentreprise


Après une année 2017 exceptionnelle, les créations d'entreprises accélèrent encore en 2018. Les autoentrepreneurs confirment leur grand retour, boostés par la réforme du régime en début d'année. Après une année 2017 rien de moins qu'exceptionnelle, l'INSEE publie pour le premier semestre 2018 des chiffres exceptionnels, avec une nette accélération des créations constatée depuis janvier.

Une année 2017 au top

En 2017, selon les chiffres de l'Insee, 591 000 entreprises ont été créées en France, soit 7% de plus qu’en 2016 (37 000 entreprises de plus). Ce total signe une année exceptionnelle puisque les créations d’entreprises atteignent ainsi leur plus haut niveau depuis 2010.

Deux faits marquent l'année : le retour des micro-entrepreneurs et le boom des créations d'entreprises classique. Dans le détail, l'Insee note pour l'année dernière, le net redressement des immatriculations sous le régime du micro-entrepreneur. « Celles-ci augmentent de 9% en 2017, soit 19 000 immatriculations supplémentaires, après une légère baisse en 2016 (–0,3%) et un fort recul en 2015 (-21%). » Parallèlement, 2017 s'illustre par un nombre de créations d’entreprises classiques (349 000) au plus haut niveau jamais mesuré par l’Insee. « Il dépasse notamment son niveau de 2008, pour la première fois depuis la mise en place du régime de l’auto-entrepreneur en 2009 ». Au total sur l'année dernière, les créations d’entreprises individuelles classiques ont augmenté de 6% (152 000 en 2017 contre 142 000 en 2016) et celles de sociétés de 5% (198 000 contre 189 000).

Dans quels secteurs se sont créées ces entreprises ? Principalement dans le secteur des activités spécialisées, scientifiques et techniques (+14% en 2017 après +10% en 2016, soit 12 600 créations de plus). Ce secteur devient avec 103 000 nouvelles entreprises en 2017, le plus important en nombre de créations d’entreprises (17% de l’ensemble des créations), devant le commerce (99 000 créations) « qui occupait la première place depuis le début des années 2000 ».

Selon les données du recensement annuel de l'Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (Acoss), au 31 décembre 2017, quelque 1.183.000 microentreprises étaient actives, soit un bond de 11,3% en un an (vs 6,2 % en 2016 et 3,1% en 2015). Dans le même temps, le chiffre d'affaires moyen trimestriel des micro-entrepreneurs a également bondit de +4,5% sur un an (vs +1,7% en 2016) à 3.664 euros au quatrième trimestre 2017. Fin 2017, les microentreprises pesaient 9.799 milliards d'euros sur l'année.

2018, nouvelle année record ?

A mi-parcours de l'année 2018, l'Insee note une nette accélération des créations d'entreprises. « En données brutes, le nombre cumulé d'entreprises créées au cours des douze derniers mois continue d'accélérer (+15,6 % après +13,9 % en mai et +12,4 % en avril). » Comme en 2017, tous les types de créations sont en hausse : les immatriculations de micro-entrepreneurs (+24,8 %), les créations d'entreprises individuelles classiques (+19,3 %) et, dans une moindre mesure celles de sociétés (+2,4 %).

Ces quelques chiffres confirment une nouvelle fois le retour dans la course des micro-entrepreneurs : « En juin 2018, en données brutes, la part des demandes d'immatriculations de micro-entrepreneurs dans le total des entreprises créées au cours des douze derniers mois remonte pour le huitième mois consécutif et atteint 42,8 %. » Ce coup d'accélérateur est sans doute à associer avec la réforme du régime de la micro-entreprise (nouveau nom de l'autoentreprise) amorcée en début d'année. Pour mémoire, la réforme entrée en vigueur au 1er janvier 2018 permet de doubler le plafond de chiffre d'affaires des auto-entrepreneurs pour la vente de marchandises à 170.000 € (auparavant fixés à 82 800 euros) et augmenter la limite de chiffre d’affaires pour les prestations de services à 70.000 € (33 200 euros anciennement). La réforme instaure également l’assujettissement à la TVA à partir du franchissement des anciens plafonds de CA, soit 82 800 euros pour la vente de marchandises et 33 200 euros pour les prestations de services. 

Sur les 6 premiers mois de l'année, 354.879 créations ont été enregistrées (vs 298 729 sur les 6 premiers mois de 2017). Sur ce chiffre :

  • les micro-entrepreneurs arrivent en tête avec 152 598 créations (117 186 en 2017)
  • les formes sociétaires sont stables à 104 367 créations (104 325 en 2017)
  • les entreprises individuelles classiques progressent à 97 914 création au 1er semestre 2018 (vs 77 723 en 2017).

Sur 12 mois, les secteurs qui connaissent les plus fortes variations du nombre de créations d'entreprises (y compris micro-entrepreneurs) sont les transports et l'entreposage (+46,8%), les activités immobilières (+22,9%), le soutien aux entreprises (+19,8%), les services aux ménages (+19,5%), l'information et communication (+16,3%), le commerce, la réparation d'autos et motos (+10,8%). Les écarts de variations les moins importants concernent la construction (+8,5%), l'enseignement, santé, action sociale (+7,2%), les activités financières et d'assurance (+5,9%) et l'hébergement et restauration (+5,6%).

 

-

Fichier attachéTaille
Icône PDF creations_13_juillet_2018.pdf218.21 Ko

0 Commentaire