Pour accéder à tout le contenu, rejoignez dès aujourd'hui la Fédération des Auto-entrepreneurs !

Comme 80.000 membres avant vous, regroupez-vous et faites-vous entendre !

J'ADHERE

Bond des immatriculations en 2017 : bon augure 2018


Bon augure 2018 : le bond des créations de micro-entreprises en 2017

La note rapide de l’Insee parue le 16 janvier 2018 est claire et sans surprise : décembre 2017 a vu un recul des immatriculations des micro-entrepreneurs (–7,1%) après la forte hausse des créations de sociétés en novembre. Mais sur l’année, 2 créations sur 5 sont celles de micro-entrepreneurs !

40,9% de demandes d’immatriculations en micro-entreprise

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : successivement en octobre, novembre, puis décembre 2017, les créations de micro-entreprises ne cessent d’augmenter.

Immatriculations en % du cumul des données brutes (12 mois glissants)*

 

Octobre 2017

Novembre 2017

Décembre 2017

Société

34,1

33,7

33,5

Entreprise individuelle (hors micro-entreprise)

25,6

25,6

25,6

Micro-entreprise

40,3

40,7

40,9

*Source Insee

 

Créations d’entreprises en 2016 et 2017 – Cumul données brutes*

 

Glissement annuel du cumul (%)

Cumul sur

Cumul sur

Sur 3 mois

Sur 12 mois

2016

2017

Ensemble

16,7

6,7

554 031

591 267

Société

6,1

4,8

188 843

197 899

Entreprise individuelle (hors micro-entreprise)

21,1

6,5

142 396

151 582

Micro-entreprise

23,3

8,5

222 792

241 786

*Source Insee

Avec 241 786 immatriculations en 2017, le régime de la micro-entreprise a bondi de +8,5% en 2017, soit 1,8 point en plus sur l’ensemble des créations (6,7%).

La Fédération des autoentrepreneurs et micro-entrepreneurs met toujours et encore plus en avant les atouts de notre régime :

  • Facilité d’enregistrement
  • Simplicité de déclaration du chiffre d’affaires
  • Connaissance immédiate du montant des cotisations dues.

Autant de possibilités offertes à chacun de se créer un revenu principal ou supplémentaire, un premier emploi, de se donner un coup de pouce lors d’une période de transition professionnelle, d’étudier la faisabilité d’un projet…

Quels secteurs sont privilégiés ?

Au cours du dernier trimestre 2017, parmi la baisse d’inscription constatée – bien normale compte tenu de l’attente des mesures annoncées pour 2018 –les Activités financières  ont augmenté, ainsi que le soutien aux entreprises. Le secteur du commerce, transports, hébergement et restauration est toujours en tête du nombre d’immatriculations.

2018, encore une grande année pour les micro-entrepreneurs

Toutes les nouveautés 2018 sont à retenir!

  • Le doublement des seuils du chiffre d’affaires (170 000 euros pour les artisans et commerçants, 70 000 euros pour les services)
  • La Sécurité sociale des indépendants qui garantit pour tous les commerçants, artisans et professions libérales inscrits en 2018 une protection sociale effective en cas de maladie, un décompte de retraite (artisans, commerçants et professions libérales non réglementées)
  • Le congé maternité au bout d’un an d’affiliation (et reprise des droits antérieurs lorsqu’il y a continuité d’activité)
  • L’assurance chômage au cœur des débats, défendue par la Fnae auprès des instances publiques.

Nous rappelons que, comme tout travailleur indépendant, la sécurité financière de l’autoentrepreneur et micro-entrepreneur passe par la multiplicité de ses sources de chiffre d’affaires. Il est dangereux d’accorder son exclusivité à un client, que ce dernier soit une entreprise, une plateforme, une association, une institution publique…

La Fédération des autoentrepreneurs et micro-entrepreneurs est là pour vous conseiller pour votre installation, vos obligations légales, le développement de votre activité en termes de communication notamment.

 

 

-