image/svg+xml
Pour accéder à tout le contenu, rejoignez dès aujourd'hui la Fédération des Auto-entrepreneurs !

Exceptionnellement en devenant membre sympathisant (gratuit) vous accédez à tout le contenu du site

Comme 80.000 membres avant vous, regroupez-vous et faites-vous entendre !

J'ADHERE

Les créations d'auto-entreprises sous-estimées de plus de 20% depuis janvier 2015


Sommaire

La bombe. Depuis janvier 2015, les créations d'auto-entreprises sont sous-estimées d'au moins 20%, indique l'Insee le 16 septembre 2020. Comment est-ce possible ? Quelles conséquences ?  

2015-2019, 5 ans de sous-évaluation

L'annonce de l'erreur de comptage des créations d'auto-entreprises par l'Insee a été plutôt discrète ce 16 septembre 2019. Dans son communiqué de presse, l'Insee indique avoir identifié une erreur dans ses statistiques de créations d'entreprises mensuelles depuis janvier 2015. Cette erreur porte sur la répartition entre entreprises individuelles classiques et micro-entrepreneurs.

Plus de commerçants et artisans auto-entrepreneurs

La loi Pinel en juin 2014 a imposé l'immatriculation des auto-entrepreneurs au Registre du commerce et des sociétés (RCS) pour les commerçants et au Répertoire des métiers (RM) pour les artisans. Pour répondre à cette hausse notable d'inscriptions, le nombre de centres de formalités des entreprises (CFE) a augmenté. Or, certains CFE n'ont pas transmis les bonnes informations à l'Insee qui a comptabilisé ces commerçants et ces artisans comme des entrepreneurs individuels classiques.

Mathématiquement, si le nombre de créations de micro-entreprises a été sous-évalué depuis cinq ans, cela signifie que les entreprises individuels classiques ont été largement surévaluées.  

Parallèlement, le comptage de créations de sociétés n'a pas été impacté sur la période 2014-2019.

En 2019, 520 000 inscriptions au lieu de 386 000

Les données corrigées par l'Insee sont bluffantes et obligent à vérifier toutes les informations relatives à la proportion de créations entre indépendants classiques et micro-entrepreneurs.

Année ME avant correction (milliers) ME après correction (milliers) Taux majoration (%)
2015 223,4 278,0 +24,6
2016 222,8 298,3 +33,6
2017 241,8 327,0 +35,1
2018 308,3 419,9 +36,3
2019 386,0 520,3 +34,5

 

Source : Insee CP 16/09/2020 - Chiffres exprimés en milliers

 

-


Trustpilot