Pour accéder à tout le contenu, rejoignez dès aujourd'hui la Fédération des Auto-entrepreneurs !

Comme 80.000 membres avant vous, regroupez-vous et faites-vous entendre !

J'ADHERE

La FNAE regrette le corporatisme exacerbé de l'UPA


Grégoire LECLERCQ, Président de la Fédération des Auto-Entrepreneurs réagit aux récentes déclarations de l’UPA demandant l’exclusion des activités de l’artisanat et une exclusion élargie à tous les commerces de proximité du régime de l’auto-entrepreneur.

L'UPA (Union Professionnelle Artisanale) a lancé un mouvement de mobilisation qu’ils ont appelé « Les Sacrifiés » considérant que le gouvernement a choisi de mettre à mal les entreprises en les asphyxiant par le poids croissant des prélèvements obligatoires.

Elle demande au gouvernement de prendre sans délai des mesures, parmi lesquelles l’exclusion des activités de l’artisanat et du commerce de proximité du régime de l’auto-entrepreneur.

Si l’intention est louable et les moyens mis en oeuvre sont efficaces, si certaines demandes sont justifiées notamment celle concernant la CFE ou la concurrence déloyale et illégale des entreprises « low cost », la Fédération des auto-entrepreneurs ne peut soutenir cette campagne.

En effet, plutôt que de jouer la cohésion en période de crise, l’UPA alimente une fois de plus la dissension et le clivage.
 

« C’est un message que nous condamnons, marqué par un corporatisme exacerbé au détriment du rapport IGF/IGAS et des entrepreneurs qui créent et grandissent sous d’autres régimes. » explique Grégoire Leclercq.

« Comment peut-on réfléchir à l'auto-entrepreneur à l'Assemblée Nationale lors de la Commission Grandguillaume et dans le même temps vouloir le tuer sur le terrain ? » conclut le Président.

Voir les reprises de Presse :

 

-