L'INSEE publie le bilan définitif des baisses de créations en 2015 | FNAE
image/svg+xml

L'INSEE publie le bilan définitif des baisses de créations en 2015


Sommaire

En 2015, 525 100 entreprises ont été créées en France dans l’ensemble du secteur marchand non agricole, selon les chiffres définitifs publiés jeudi 28 janvier 2016 par l’Insee.

C’est à dire 5 % de moins qu’en 2014, année où 550 700 avaient été créées.

Cette réduction s’explique totalement par le trés fort repli des créations d'autoentreprises : avec 223 400 demandes d’immatriculations en 2015, contre 283 400 en 2014, leur nombre recule fortement (– 21 % en 2015, après + 3 % en 2014 et – 11 % en 2013).

Le régime atteint ainsi son plus bas niveau depuis 2009, année de sa création. Depuis lors, ce régime avait connu un fort succès puisque près d’un million de personnes l’ont choisi. Selon l’Insee, « cette moindre attractivité pourrait s’expliquer en partie par de nouvelles mesures liées à la requalification du régime de l’autoentrepreneur en celui du micro-entrepreneur ». En clair, c'est la Loi Pinel votée en juin 2014 qui est en cause.

Les autoentrepreneurs ont l’obligation de s’immatriculer au registre du commerce et des sociétés pour les commerçants et au répertoire des métiers pour les artisans, ce qui s’accompagne de frais, et parfois de stages préalables à l’installation, jugés trop longs, trop chers, et inadaptés. Bercy est tenté de réformer à nouveau le régime pour enrayer la chute.

Les personnes qui étaient jusqu’ici tentées de s’installer comme autoentrepreneurs ont-elles renoncé à leur projet d’entreprise ou ont-ils choisi un autre statut ? L’Insee note que « les autres créations d’entreprises augmentent fortement (+ 13 %), particulièrement celles des autres entreprises individuelles (+ 28 %) et, dans une moindre mesure, celles des sociétés (+ 4 %) ».

Les créations chutent dans tous les secteurs, sauf les taxis et livraisons de colis

Toutefois, tous types d’entreprises confondus, les créations diminuent dans presque toutes les régions et presque tous les secteurs, en particulier la construction.

En revanche, les créations d’entreprises s’accroissent en Île-de-France où elles sont portées par le succès du transport de voyageurs par taxi (qui inclut les entreprises de véhicules de transport avec chauffeur) et celui du secteur des « autres activités de poste et de courrier ».

-

Élément jointTaille
Icône PDF ip1583.pdf464.04 Ko

Comme 80.000 membres avant moi, je me joins au mouvement
J'adhère à la Fédération dès 9€ / an

Adhérer à la FNAE

Trustpilot