Pour accéder à tout le contenu, rejoignez dès aujourd'hui la Fédération des Auto-entrepreneurs !

Comme 80.000 membres avant vous, regroupez-vous et faites-vous entendre !

J'ADHERE

PRESIDENTIELLES 2017 : l'autoentrepreneur selon Emmanuel Macron


En Marche !

Le candidat

Emmanuel Macron, né le 21 décembre 1977 à Amiens, est un homme politique, ancien haut fonctionnaire et banquier d'affaires français. Diplômé de l'ENA en 2004, il devient inspecteur des finances avant de commencer en 2008 une carrière de banquier d'affaires chez Rothschild & Cie. Membre du Parti socialiste entre 2006 et 2009, il est nommé secrétaire général adjoint au cabinet du président de la République française auprès de François Hollande en 2012 puis ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique en 2014 dans le gouvernement Manuel Valls II. En avril 2016, il fonde son mouvement politique, baptisé En marche !, puis démissionne quatre mois plus tard de ses fonctions de ministre. Le 16 novembre, il annonce sa candidature à l'élection présidentielle de 2017.

Son programme pour l'auto entrepreneur

Aucun doute sur la question : le candidat Macron est très favorable au régime auto-entrepreneur. S'il devait remporter la présidentielle, non seulement le million de bénéficiaires du dispositif pourrait enfin entrer dans une période de stabilité, mais, plus encore, dans une période d'évolutions favorables.

Sur les plafonds

Dans son programme, le candidat veut revoir les plafonds de chiffre d'affaires à la hausse. Et, il ne fait pas les choses à moitié. C'est carrément une multiplication par 2 qu'il propose. Ainsi, les services seraient plafonnés à 66,200 euros par année civile et la vente de marchandises à 165,600 euros.

Globalement, Emmanuel Macron souhaite baisser les cotisations qui pèse sur les entreprises et les auto-entrepreneurs devraient aussi en profiter.

Sur la protection

Si, aujourd'hui le dispositif ACCRE est très populaire vis à vis des populations éligibles (jeunes, demandeurs d'emploi...), car il permet une baisse significative des cotisations, notamment la première année, Macron veut faire encore plus fort : 0 cotisation la première année d'activité. Qui que l'on soit.

Qui n'a jamais entendu un artisan ou un commerçant au régime réel, qualifier les auto-entrepreneurs de "concurrence déloyale". Face à ça, Emmanuel Macron a certainement trouvé la meilleure réponse qui soit : les artisans et commerçants qui le voudraient, pourraient, chaque année, switcher vers le régime auto-entrepreneur. Concrètement, à chaque début d'année, les artisans et commerçants au régime réel pourrait faire le choix de migrer vers le régime auto-entrepreneur, en fonction de l'évolution de leurs affaires. Par sûr, pourtant, que passer en franchise de base de TVA, autrement dit ne plus la récupérer, les séduise beaucoup. Si avantageux que ça le régime entrepreneur ? À voir.

Il défend la suppression du RSI, sans expliquer vraiment comment les autoentreprneurs seraient pris en charge ensuite :

  • la création d’un régime universel de retraite, englobant salariés, auto-entrepreneurs et fonctionnaires prendrait en compte une partie du problème. Changer de secteur pendant sa carrière n’aura donc aucune incidence sur les droits à la retraite.
  • la fusion au régime général de sécurité social semble par ailleurs être envisagée

Il souhaite enfin créer une assurance chômage universelle, à travers la réforme de l’UNEDIC, auquel les autoentreprneeurs pourraient cotiser et dont ils bénéficieraient

Sur la requalification

Il défend le modèle de l'économie de plateformes car il permet l'insertion et la création d'activité : cette économie permet "de créer de nouveaux emplois pour satisfaire de nouveaux clients. En 2015, on a compté en Seine-Saint-Denis plus de 2 000 créations d’entreprises de transport de personnes. En quelques années, les VTC (Véhicules de Tourisme avec Chauffeur) sont devenus le premier secteur de création d’entreprise dans la banlieue parisienne."

Il a dit : « Notre choix est d’ouvrir notre économie et de créer davantage de mobilité sociale : le gouvernement n’a pas tout fait pour l’emploi ».

Son site

Son site dédié au programme est sur https://en-marche.fr/emmanuel-macron/le-programme/entreprises 

VOIR LE COMPARATIF COMPLET

-

Fichier attachéTaille
Icône PDF programme-emmanuel-macron.pdf14.79 Mo

0 Commentaire