Pour accéder à tout le contenu, rejoignez dès aujourd'hui la Fédération des Auto-entrepreneurs !

Comme 80.000 membres avant vous, regroupez-vous et faites-vous entendre !

J'ADHERE

Les prochaines élections de la Fédération des autoentrepreneurs


Suite à l'appel à candidatures pour les élections nationales de renouvellement du Conseil d'administration de la Fédération des auto-entrepreneurs et microentrepreneurs, une seule liste se présente.

Qui peut voter ?

Peuvent voter tous les membres à jour de leur cotisation annuelle à la date du 15 novembre 2018

Le scrutin aura lieu par vote électronique du 14 janvier 2019 à 08h00 au 20 janvier 2019 à minuit. Un mail sera adressé aux adhérents à jour de leur cotisation au 15 novembre 2018.

Les candidatures

Liste présentée par Grégoire Leclercq, président sortant

Grégoire Leclercq, Rambouillet, 35 ans

Président fondateur de la Fnae depuis mars 2009. Très engagé dans la défense des autoentrepreneurs, j'ai porté lors de trois mandats précédents de nombreux combats et d'importants sujets devant les responsables politiques, les médias et les institutions. Toujours convaincu que l'essor de l'entrepreneuriat individuel passera par plus de simplicité, plus de souplesse et des charges maîtrisées, je m'engage pour un nouveau mandat. Les combats que mènera la Fnae seront nombreux : pérenniser les autoentreprises, améliorer notre protection sociale, penser le travail indépendant de demain, faciliter le recours aux AE par les donneurs d'ordres, simplifier et clarifier les parcours de création et d'affiliation, aller vers un système d'indemnité chômage et de retraite qui soit accepté par tous et finançable... Vous pouvez compter sur moi :)

Frédérique David, Nantes, 44 ans

J'ai découvert la Fédération des auto-entrepreneurs à l'époque où Sylvia Pinel voulait diviser par deux le seuil de CA et sa durée dans le temps. Depuis je me suis investie au sein de la Fédération des auto-entrepreneurs pour défendre la simplicité d'entreprendre, accompagner les créateurs. Mes chevaux de bataille ont tous comme support ma lutte contre toute forme d'injustice. Qu'il s'agisse du congé de maternité pour les indépendantes (la durée, les indemnités journalières, les conditions d'obtention, la portabilité des droits...) ou de la formation, dont les règles risquent de se complexifier tant au niveau du métier que de la législation et le suivi de la suppression du RSI et du passage en 2020 au régime général, pour qu'il se passe sans encombre.

Kathryn Smyth, Nantes, 45 ans

Traductrice indépendante, j'ai créé mon activité sous le régime de l'auto-entrepreneur début 2012. J'ai découvert la Fédération en 2014, grâce notamment aux Cafés organisés par la délégation locale en place. Convaincue de l'intérêt de ces rencontres, et impressionnée par les actions menées à bien par la Fédération pour défendre le régime, j'ai rapidement voulu devenir adhérente. Bien qu'ayant décidé de passer au réel début 2015, je continue à soutenir la Fnae. En effet, je crois que la Fédération a un rôle important à jouer au-delà du strict cadre du régime de l'auto-entrepreneur, sa légitimité s'étendant à tous les statuts d'entreprise individuelle et sa capacité à apporter à d'autres entrepreneurs tous les conseils, informations et formations dont j'aurais voulu moi-même profiter quand je me suis lancée à mon compte. Je souhaiterais ainsi poursuivre mon action au sein du Bureau de la Fédération.

Aude Baranowski, Nantes, 40 ans

J’ai découvert la Fédération nationale des auto-entrepreneurs et microentrepreneurs lorsque je me posais toutes les questions naturelles pour la création de mon entreprise. J’y ai trouvé les réponses qui m’ont permis de me lancer en quittant le statut de salarié et enfin créer mon activité.

Aujourd’hui, je souhaite à mon tour oeuvrer à :

  • la défense des intérêts des entrepreneurs ;
  • la pérennisation de cette aventure humaine et professionnelle qu’est la création d’entreprise, 
  • la sécurisation de la protection sociale des nouveaux entrepreneurs

au sein d’un projet porteur de valeurs et d’une équipe dynamique engagée.

Nathalie Parmantier, Nantes, 49 ans

Suite à une reconversion professionnelle je me suis installée en octobre 2011 en tant qu’auto-entrepreneure. Ce régime simplifié m’a permis de créer mon propre emploi (création et vente d’une ligne de soins cosmétiques) et, dans le même temps, de suivre une formation en naturopathie. Les conditions pour devenir auto-entrepreneur sont très souples, et il est également très facile de commencer une activité sous ce régime. Dans un contexte économique où de plus en plus de personnes souhaitent créer leur emploi, c’est un véritable tremplin pour y parvenir.

Aujourd’hui, après 7 années d’activités mon entreprise s’est développée et d’autres desseins se mettent en place. C’est pour ces raisons que je souhaite participer au développement du régime et le promouvoir afin que d’autres entrepreneurs en bénéficient dans les meilleures conditions. Que toutes les personnes qui ont des idées et des talents puissent créer leur projet et le faire vivre, c’est aussi participer au monde économique de demain.

Désireuse de faire partie intégrante d'une équipe dynamique, stimulante et en pleine restructuration, je serais heureuse de collaborer aux missions proposées pour participer au développement du statut auto-entrepreneur. A ce titre je souhaite présenter ma candidature aux prochaines élections 2019.

Laetitia Vanoye, Colombes, 46 ans

Auto-entrepreneure depuis huit ans, je suis créatrice de bijoux et de la collection d'accessoires de mode "A l'abri des Lézards", vente en ligne et vente éphémère.

Je suis diplômée du Magistère de gestion de l'université Paris Dauphine et du master de l'Institut français de la mode (IFM).

La Fédération des auto-entrepreneurs m'a beaucoup aidée dans mon développement commercial et sur la vente à distance. Aujourd'hui je suis candidate pour rejoindre l'équipe et pour participer aux projets de la Fédération, notamment en apportant mon expérience sur la partie vente en ligne.

Adrian Brown, Dieppe, 35 ans

Je suis adhérent au régime auto-entrepreneur depuis ses débuts, régime que j’ai cumulé avec d’autres (salarié et SASU) au cours de mes activités. Je suis l’évolution du régime et de sa Fédération depuis leurs créations.
J’occupe actuellement trois fonctions professionnelles: consultant en communication (rédaction d’articles d’influence), formateur/traducteur en anglais, et officier traitant à la direction du renseignement militaire, les trois activités étant centralisées à Paris.
D’origine franco-américaine, j’ai toujours adhéré au principe fondamental de la liberté d’entreprendre, et promu les tendances qui visent à accroître l’activité économique des citoyens, en réduisant la lourdeur administrative qui les entoure. Le statut d’auto-entrepreneur est donc, à mes yeux, un périmètre à défendre par tous les moyens possibles.
Je propose à la Fédération une représentation, notamment dans la presse, une animation de réseau et, enfin, une promotion des intérêts par le biais d’articles en ligne.

Stéphanie Guainebé, 45 ans, Orléans

J’ai ouvert ma micro-entreprise depuis le 1er octobre de cette année. Mon activité fait que j’apporte des services aux entreprises. Mes prestations sont orientées vers le secrétariat, l’administratif et la comptabilité. Je suis aussi formatrice en entreprise, et sur un logiciel de devis/facture qui est uniquement pour les artisans du BTP.
Lorsque j’ai commencé à réfléchir sur la création de ma micro-entreprise, une personne, très proche de moi, devait me conseiller (c’est son métier). Et au fil du temps, elle répondait de moins en moins à mes questions ! Alors, lorsque j’ai découvert la Fédération au Working Déj’ d’Orléans, un nouveau déclic !!! Et si j’intégrais leur équipe de travail pour trouver des solutions afin que les micro-entrepreneurs soient
moins seuls lors de leur création ou de leur suivi...

Quelles sont les dates importantes ?

  • 28 décembre 2018, à midi : date limite de dépôt des candidatures
  • 29 décembre 2018 en journée : mise en ligne des listes et candidatures individuelles accompagnées des professions de foi
  • 4 janvier 2019 : envoi par email d'une information à tous les membres votants
  • Le scrutin aura lieu du 14 janvier 2019 à 08h00 au 20 janvier 2019 à minuit.

-