Pour accéder à tout le contenu, rejoignez dès aujourd'hui la Fédération des Auto-entrepreneurs !

Exceptionnellement en devenant membre sympathisant (gratuit) vous accédez à tout le contenu du site

Comme 80.000 membres avant vous, regroupez-vous et faites-vous entendre !

J'ADHERE

Rapport 2013 sur l'autoentrepreneur en Ile de France


Selon le Centre régional d’observation du commerce, de l’industrie et des services (Crocis) d’Île-de-France, si une entreprise sur deux se crée sous le régime d’auto-entrepreneur dans la région, l’impact économique reste faible.

Le dernier bulletin sur la création d’entreprise édité par le Centre régional Île-de-France du commerce, de l’industrie et des services (Crocis) est une mine d'enseignements.

Au niveau national, 923 250 auto-entrepreneurs sont recensés fin 2013, ce qui représente environ 24 % du tissu d’entreprises françaises. Cependant, au 4e trimestre 2013, 52 % ont réalisé un chiffre d’affaires et 22 % ont dégagé un volume de vente inférieur à 1 500 euros sur trois mois.


[adsense:468x60:7961478685]

Le Crocis souligne également que peu d’auto-entrepreneurs ont la possibilité de vivre totalement de leur activité. Ils ne sont que 3,1 % à réaliser un chiffre d’affaires supérieur à 2 500 euros par mois.

133 500 entreprises ont été créées en Ile-de-France en 2013, parmi elles 50,6 % sont le fait d’auto-entrepreneurs. Si le volume total des entreprises créées est stable (- 0,9 % par rapport à l’année précédente), le régime de l’auto-entrepreneur a moins séduit qu’en 2012 (- 5,7 %) au profit des entreprises « classiques » (+ 4,5 %). En province, la même évolution est constatée mais dans des proportions plus importantes : en effet, les créations d’entreprises « classiques » ont progressé de 17,5 % alors que les nouveaux auto-entrepreneurs sont moins nombreux (- 9,3 %).

Phénomène observé depuis plusieurs années : en Ile-de-France, le régime de l’auto-entrepreneur connaît un succès grandissant au fur et à mesure que l’on s’éloigne du centre de la région : en effet si les auto-entrepreneurs ne représentent que 45,6 % des créations à Paris, cette proportion s’élève à 54,8 % en Petite couronne et atteint 58,6 % en Grande couronne.

Plus de deux tiers des créations (68,1 %) ont lieu dans les services, 16,9 % des nouvelles entreprises sont des commerces et 15,0 % des entreprises industrielles ou du secteur de la construction. La proportion d’auto-entrepreneurs varie selon l’activité des entreprises créées : 35,6 % des entreprises créées dans le secteur de la construction le sont sous régime de l’auto-entrepreneur, cette proportion est de 48,0 % pour le commerce, 53,6 % pour les entreprises de services et 57,2 % pour les entreprises industrielles.

Enfin, comme les années précédentes, il existe au sein des services une grande disparité selon le secteur d’activité : si dans les activités immobilières, les auto-entrepreneurs ne représentent que 17,4 % des créations, dans le domaine de l’enseignement (professeur à domicile) 83,0 % des créateurs optent pour ce régime.

-

Fichier attachéTaille
Icône PDF creation2014.pdf695.64 Ko

Trustpilot