Auto-entrepreneurs : le coup de menton inutile de Nicolas SARKOZY | FNAE
image/svg+xml

Auto-entrepreneurs : le coup de menton inutile de Nicolas SARKOZY


Paris, le 13 mars 2015

La Fédération des Auto-Entrepreneurs réagit vivement aux propos de Nicolas SARKOZY.

Communiqué de Presse
L’ancien chef de l’Etat vient d’affirmer sur l’antenne de France Info que le régime de l’auto-entreprise serait sujet à concurrence déloyale avec les artisans. Des propos parfaitement clivants, n’apportant rien au monde entrepreneurial. Le rapport du gouvernement qui a débouché sur la loi Pinel prouve tout l’inverse. Explications.

Nicolas Sarkozy a évoqué ce matin du 13 mars 2015 sur France Info la nécessité de revoir le régime d'auto-entrepreneur. D'après l’ancien chef de l’Etat, qui a pourtant encouragé la création du régime sous son quinquennat, ce serait "un caillou dans sa chaussure (…) on a un problème de concurrence déloyale entre l'auto-entrepreneur qui n'a pas d'obligation et l'artisan".

La Fnae s'oppose fermement à ces allégations. « Les auto-entrepreneurs ont désormais strictement les mêmes obligations que les artisans, et ce depuis l'application de la loi relative à l'artisanat, au commerce et aux très petites entreprises, dite loi Pinel. » explique Grégoire LECLERCQ.

Ils doivent notamment s’immatriculer dans les chambres des métiers et de l’artisanat (CMA) quand ils exercent dans ce domaine, sont soumis aux taxes pour frais de chambre, doivent suivre le stage préparatoire à l’installation (SPI) et ont l’obligation de souscrire une assurance professionnelle. D'autres mesures sur les comptes bancaires ont été prises.

Ces mesures permettent une équité plus grande entre les différents régimes et ne brident pas le succès de ce régime comme en témoignent les chiffres dévoilés ce matin par l'Insee : en février, 50,5% des créations enregistrées sur les douze derniers mois étaient des demandes d'inscription en auto-entrepreneur.

Enfin, le débat nourri qui a eu lieu pendant cette réforme a d'ailleurs démontré que la concurrence déloyale n'existe pas entre régimes. Il est donc parfaitement inutile de ranimer des animosités qui ne sont pas porteuses ni humainement ni économiquement pour l’entreprenariat en France.

« Nous conseillons à Nicolas Sarkozy de se pencher sur l'ouverture de la simplicité du régime d’auto entrepreneur à d’autres régimes et statuts, plutôt qu’étendre la complexification et les réglementations. En ces temps de chômage, ayons la lucidité de défendre l’audace, l’effort, l'entrepreneuriat, et le dynamisme économique plutôt que les coups de menton » répond Grégoire LECLERCQ.

Voir la vidéo
A partir de la 10ème minute : https://www.dailymotion.com/video/x2je5tb?start=7

Réagir
sur Twitter avec le #JeSuisUnCaillou
sur Facebook avec cette image !

Fichiers attachés: 

Trustpilot