Les auto-entrepreneurs déçus par Bercy | FNAE
image/svg+xml

Les auto-entrepreneurs déçus par Bercy

Sommaire

Ils déplorent le manque de dialogue avec le ministère de l'Economie, alors qu'un projet de réforme prévoit des modifications du régime d'auto-entrepreneur.

La Fédération des auto-entrepreneurs (Fnae) a déploré mardi dans un communiqué le "manque de dialogue" avec le ministère de l'Economie et des Finances et le "flou" qui règne à propos de la réforme du régime de l'auto-entreprise envisagée par l'administration.

"Nous avons appris cet été à travers des articles de presse, la méthode et le calendrier de la réforme, c'est tout de même peu élégant", a déclaré Cyrille Darrigade, vice-président de la Fnae, qui dit ne pas "décolérer envers Bercy".

Selon la Fnae, le ministère a expliqué dans la presse qu'une mission d'évaluation du régime allait être lancée très prochainement par l'inspection générale des finances et l'inspection générale des affaires sociales.

"Le régime évoluerait alors courant 2013 après une concertation", a ajouté la Fédération. Mais elle aurait préféré "une expertise plus indépendante, menée par l'ordre des experts comptables" et redoute "un rapport maison influencé par les lobbies hostiles visant à affaiblir le régime de l'auto-entreprise".

La Fnae parcourt la France depuis la fin du mois de juin et jusqu'en septembre à la rencontre des auto-entrepreneurs, afin de "recueillir doléances, remarques, attentes qui seront relayées le moment venu au gouvernement".

"D'ores et déjà, les auto-entrepreneurs réfutent l'idée d'une hausse des cotisations fiscales et sociales et la concurrence déloyale", a relevé l'organisme. Sur 1,1 million d'auto-entrepreneurs, plus de 300.000 sont issus du Pôle emploi, a-t-il souligné.

Accès rapide aux catégories

Trustpilot