Auto-entrepreneurs : les dernières tendances de l'ACOSS | FNAE
image/svg+xml

Auto-entrepreneurs : les dernières tendances de l'ACOSS


Sommaire

Paris, le 6 janvier 2015

 
Sur l’année 2013, 319 000 nouvelles immatriculations ont été enregistrées soit une population estimée à 911000 ressortissants ; soit un volume légèrement plus faible qu’en 2012. Au total, compte tenu de 227 000 radiations, le nombre d’auto-entrepreneurs a progressé de 11,3 % en 2013.

Environ 3 auto-entrepreneurs sur 4 encore inscrits fin 2013 ont déclaré un chiffre d’affaires positif au moins une fois dans l’année. Ce taux progresse régulièrement depuis la création du dispositif en 2009, en lien avec la hausse de l’ancienneté moyenne des auto-entrepreneurs.

En revanche, le chiffre d’affaires moyen diminue de 2,8 % à 9064 euros par an (contre 9327 en 2012), ce qui démontre une réelle difficulté économique et de développement de ces petites entreprises.

Le chiffre d’affaires total des auto-entrepreneurs s’élèvait à 6,5 milliards en 2013, en hausse de 10,4 % sur un an.
 
A noter que le recours au régime éponyme varie selon le secteur d’activité. Il est particulièrement important dans les secteurs du commerce de détail, l’informatique, l’enseignement, les arts et spectacles. Mais plus faible en revanche dans les métiers de bouche, les transports ou la restauration, la santé, les professions du droit et du chiffre.
 
Près de la moitié des auto-entrepreneurs a moins de 40 ans et ont un bénéfice annuel supérieur à 4500 euros. Ce niveau de bénéfice étant très lié à la régularité de l’activité annuelle qui elle-même dépend fortement de l’ancienneté de l’activité. Sachant que les bénéfices sont plus forts dans les secteurs tertiaires, dont les activités de conseil aux entreprises.
 
« Les projections faites par la Fnae pour 2014 sont assez encourageantes », explique le président de la Fnae, Grégoire LECLERCQ.
 
Le chiffre d'affaires annuel total en 2014 créé par les auto-entrepreneurs devrait approcher les 7,3 milliards d'euros, soit 11% de croissance par rapport à 2013 (en tenant compte des retardataires, des réévaluations de déclarations et du nombre croissant de déclarants).
 
Contact presse :
 
Cyrille DARRIGADE
Tél. 06 20 17 40 41


Trustpilot