Pour accéder à tout le contenu, rejoignez dès aujourd'hui la Fédération des Auto-entrepreneurs !

Comme 80.000 membres avant vous, regroupez-vous et faites-vous entendre !

J'ADHERE

Les auto-entrepreneurs quitteront la CIPAV en 2018


Communiqué de presse

Paris, le 6 septembre 2017

Si le PLFSS 2018 est adopté par l'Assemblée et le Sénat, 95% des autoentrepreneurs devraient quitter la Caisse dans un futur proche. La Fnae s’en félicite tout en regrettant la position du Président de la caisse. Explications

La CIPAV (Caisse interprofessionnelle de prévoyance et d'assurance vieillesse) des professions libérales est une caisse de retraite qui regroupe près de 380.000 auto-entrepreneurs.

À compter d’une date à fixer :

  • les autoentrepreneurs déjà inscrits en profession libérale pourront choisir de confier la gestion de leur retraite au futur RSI plutôt qu'à la CIPAV
  • les futurs autoentrepreneurs en profession libérale relèveront obligatoirement pour leur retraite du futur RSI.

Cette mesure déjà portée l'année dernière avait été retoquée par le Conseil Constitutionnel

La Fnae a toujours défendu cette mesure pour trois raisons :

  • Elle simplifie énormément les choses : les autoentrepreneurs ne relèveront plus que d'une seule caisse pour leur protection sociale (maladie / maternité / allocations familiales / retraite)
  • Les autoentrepreneurs sont les « moutons noirs » de la CIPAV qui leur refuse de siéger au conseil d’administration
  • Les autoentrepreneurs auront enfin droit à des indemnités journalières quel que soit leur activité !

La communication du président de la CIPAV est surprenante. Il n’a rien fait pour aligner notre protection sociale sur celle du RSI en matière d’indemnités journalières, il ne souhaite pas que nous siégions au Conseil, mais quand il faut verser des cotisations et faire de la masse, alors là, notre départ est catastrophique ! Les arguments avancés par la CIPAV sont d’autant plus risibles qu’elle agite le chiffon rouge d’une hausse de 50% des cotisations ; ce qui n’arrivera évidemment pas avec le futur système de protection sociale. La seule hausse à attendre est de 0,2%.

Grégoire Leclercq

 

 


0 Commentaire