Pour accéder à tout le contenu, rejoignez dès aujourd'hui la Fédération des Auto-entrepreneurs !

Comme 80.000 membres avant vous, regroupez-vous et faites-vous entendre !

J'ADHERE

La Croix se fait l'écho de notre incompréhension quant à la baisse de l'ARCE


Nathalie BIRCHEM, journaliste à la Croix, revient sur L’AIDE A LA CRÉATION D’ENTREPRISE RABOTÉE. Extraits :

Mercredi 25 mars au soir, les partenaires sociaux se sont finalement mis d’accord pour trouver un accord pour corriger les effets indésirables des droits rechargeables.

Mais cette solution, qui doit coûter près de 200 millions d’euros, sera financée en piochant dans d’autres budgets. Ainsi, l’aide différentielle de reclassement (ADR), une allocation destinée aux plus de 50 ans ou aux personnes au chômage depuis plus d’un an qui reprennent un travail moins payé que le précédent, sera supprimée. « Elle ne servait plus à rien de toute façon car les règles de cumul entre allocation et revenus d’activité ont été améliorées », argumente-t-on à la CFDT.

De plus l’Aide à la création/reprise d’entreprise (Arce), qui permet pour l’instant de toucher 50 % de son capital de droits pour créer son activité, sera temporairement rabotée à 45 %. Une piste que le Medef, qui n’y était pas favorable, a fini par accepter. Au grand dam de la Fédération des autoentrepreneurs : « L’Arce est une des seules aides auxquelles ont droit les autoentrepreneurs demandeurs d’emploi ! Nous ne sommes pas une variable d’ajustement ! », indique l’association dans un communiqué.

Lire l'article complet sur http://www.la-croix.com/Actualite/France/Reforme-des-droits-rechargeable...


0 Commentaire