La FNAE devient la 3eme organisation de travailleurs indépendants
image/svg+xml
Pour accéder à tout le contenu, rejoignez dès aujourd'hui la Fédération des Auto-entrepreneurs !

Exceptionnellement en devenant membre sympathisant (gratuit) vous accédez à tout le contenu du site

Comme 80.000 membres avant vous, regroupez-vous et faites-vous entendre !

J'ADHERE

La Fédération des Autoentrepreneurs devient la troisième organisation de travailleurs indépendants


Representez les autoentrepreneurs

 

La  Fédération Nationale des Auto-Entrepreneurs (FNAE) a pris connaissance des résultats de la première mesure d’audience des travailleurs indépendants définitivement dévoilée par la Direction de la Sécurité Sociale le 21 octobre 2021. Selon ces résultats, la FNAE est désormais la troisième organisation d’indépendants en France en nombre d'entreprises avec 61 909 entreprises adhérentes, ce qui la porte à 17,45% de part d’audience.

Les trois autres organisations représentatives sont l’U2P à 39,51%, la CPME à 29,53% et la CNPL à 10,05%. La FNAE devient donc la seule organisation représentative des autoentrepreneurs en France.

Ces excellents résultats confirment la légitimité de la FNAE, dûe en grande partie à ses combats incessants pour défendre l’esprit d’entreprise et le régime de l’autoentrepreneur. Ils font d’autre part une place aux autoentreprises au sein du CPSTI, des URSSAF et des CAF pour la première fois de l’histoire. La FNAE siègera désormais au CPSTI et dans chaque IRPSTI avec 4 sièges sur 22, et occupera également un siège au sein de chaque conseil d’administration des URSSAF et des CAF, pour les quatre prochaines années.

“La FNAE mesure le chemin parcouru depuis sa création il y a douze ans. Elle remercie tous ceux qui lui font confiance depuis, et s’engage à continuer avec persévérance dans la défense de ses affiliés et adhérents. Elle sera encore plus active sur les sujets sociaux et économiques de cette sortie de crise, en particulier sur les aides versées, la réforme des retraites, la formation professionnelle, la préparation des Présidentielles ou encore l’économie de plateforme. Les autoentrepreneurs prendront de facto toute leur part dans le dialogue social, et sauront également tisser des liens forts avec les ministères et les directions centrales pour faire entendre leur voix”, conclut Grégoire Leclercq, président de l’organisation.

Représenter les autoentrepreneurs


Trustpilot