Statistiques de l'année 2010 sur le régime de l'autoentrepreneur
image/svg+xml
Pour accéder à tout le contenu, rejoignez dès aujourd'hui la Fédération des Auto-entrepreneurs !

Exceptionnellement en devenant membre sympathisant (gratuit) vous accédez à tout le contenu du site

Comme 80.000 membres avant vous, regroupez-vous et faites-vous entendre !

J'ADHERE

Le régime de l'autoentrepreneur en 2010


Sommaire

Régulièrement la fédération des autoentrepreneurs publie les dernières statistiques sur le régime.

Pour les années écoulées nous vous proposons une synthèse des articles publiés. Panorama 2010 !

276000 auto-entrepreneurs depuis janvier 2010 !

Les créations d'entreprises sont reparties nettement à la hausse en septembre, de 31,4 % par rapport au mois précédent (en août, les créations n'avaient progressé que très légèrement, mettant fin à une tendance baissière entamée au printemps).

Depuis janvier 2010, 276.010 demandes de créations d'entreprise ont été enregistrées sous le régime de l'auto-entrepreneur, soit plus d'une sur deux. Le régime de l'auto-entrepreneur totalise donc depuis sa mise en place au 1er janvier 2009 596.600 auto-entrepreneurs.

Ce n'est pas uniquement grâce au dynamisme des auto-entrepreneurs que la hausse a repris, a précisé mardi 19 octobre l'Insee, puisque le nombre d'entreprises créées, tous régimes confondus, augmente tout de même de 16,7 %.

En tout, 57.820 nouvelles entreprises ont vu le jour en septembre. Grâce à ce rebond, les créations cumulées du troisième trimestre 2010 repartent légèrement à la hausse, de 0,6 % par rapport à la même période de l'année précédente, notamment dans les secteurs de la construction et des activités immobilières.

Parallèlement à cette hausse des créations d'entreprises, le nombre de faillites, qui avait explosé avec la crise, a reculé de 7,4 % au troisième trimestre par rapport à la même période de 2009 : un autre indicateur positif.

Source : Insee

Les auto-entrepreneurs génèrent 2.9 milliards d'euros en 2010 !

Le chiffre d'affaires déclaré à ce jour par les auto-entrepreneurs est d'un milliard d'euros pour l'année 2009 et de 2,9 milliards en 2010 dont 800 millions au titre du 4ème trimestre 2010. Ce qui porte à 0.14% leur contribution au PIB !

Au 31 janvier 2011, la branche Recouvrement de l'ACOSS dénombre 660.400 comptes auto-entrepreneurs administrativement actifs soit plus du double du niveau (314.000) enregistré fin 2009." L'ACOSS rappelle que "le premier trimestre 2010 avait été très dynamique en matière adhésions, en raison notamment de élargissement du dispositif, au 1er janvier 2010, à de nouvelles populations éligibles (notamment les travailleurs indépendants déjà inscrits et certaines professions).

Depuis lors, le nombre trimestriel d'adhésions (autour de 80.000 par trimestre) semble être comparable aux trimestres correspondants de 2009. En effet, les traitements des adhésions retardataires conduiront à une revalorisation des deux derniers trimestres de 2010. Ce mouvement de création s'accompagne d'une augmentation des flux de radiations, qui sur un an représente environ 18% du stock de fin 2009. Ainsi, on enregistre au 4ème trimestre 2010, plus de 22.000 radiations, contre 14.000 au trimestre précédent.

L'Acoss indique aussi que "les données de radiation des auto-entrepreneurs survenues plus de trois mois après le début d'activité prennent effet au 31 décembre de l'année. Ceci explique le nombre élevé de radiations constatées en décembre 2009 et décembre 2010. Le dispositif prévoit un report de déclaration et de paiement au-delà des 90 jours qui suivent la création de l'entreprise. Les auto-entrepreneurs, créateurs, inscrits postérieurement au 30 septembre 2010 ne devaient pas déclarer de chiffre d'affaires dès l'échéance du 31 janvier 2011. Ils effectueront leur première déclaration à l'occasion de l'échéance du 30 avril 2011. Aussi, l'échéance du 31 janvier 2011 ne concerne-t-elle potentiellement que 582.800 auto-entrepreneurs. Il s'agit ainsi :

 

  • des cotisants immatriculés en 2009 et aux 1er et 2ème trimestres 2010, qui pouvaient déclarer un chiffre d'affaires au titre du 4ème trimestre 2010 ;
  • des cotisants immatriculés au 3ème trimestre 2010 qui pouvaient déclarer un chiffre d'affaires au titre des 3ème et 4ème trimestres 2010 ;
  • des cotisants immatriculés au 4ème trimestre 2010 qui étaient précédemment en activité en tant que travailleurs indépendants « classiques » et pouvaient déclarer un chiffre d'affaires au titre du 4ème trimestre 2010."

A peu près 217 200 de ces auto-entrepreneurs ont déclaré avoir généré un chiffre d'affaires positif au titre du 4ème trimestre 2010, après 234 300 à l'échéance précédente. Toutefois, ce recensement effectué par le réseau des Urssaf donne lieu à de nettes révisions à la hausse lors de chaque communiqué de presse pour tenir compte des déclarations retardataires parvenues dans l'intervalle. Le chiffre d'affaires déclaré à ce jour par les auto-entrepreneurs est de 1 milliard d'euros pour l'année 2009 et de 2,9 milliards en 2010 dont 800 millions au titre du 4ème trimestre 2010.
A noter donc que les données relatives à 2010 et notamment au 4ème trimestre ont vocation, comme précédemment, à être nettement révisées à la hausse.

En moyenne, l'auto-entrepreneur génère donc 3686 euros par trimestre (base 4ème trimestre 2010), soit 1228 euros de chiffre d'affaires par mois. Une belle prouesse pour une activité souvent complémentaire (65% d'entre eux).

Nouvelle baisse des créations d’autoentreprises en juillet

Tableau général

Les créations d’entreprises ont à nouveau fortement baissé en France en juillet, de 14,8 % par rapport au mois de juin 2010, confirmant une tendance entamée en avril après une phase de forte hausse liée aux débuts du régime de l’auto-entrepreneur, a annoncé ce vendredi l’Insee. En tout, 42 866 entreprises nouvelles ont vu le jour le mois dernier.

Les créations hors auto-entrepreneurs ont diminué encore plus fortement, de 23,1 % sur un mois précise l’Institut national de la statistique (Insee). Le nombre de nouvelles entreprises créées avait été stable en juin après deux mois de fortes baisses.

Le nombre cumulé de créations des trois derniers mois est également légèrement orienté à la baisse par rapport aux mêmes mois de 2009 (-1,1 %), essentiellement en raison d’une diminution dans le commerce et les services aux ménages, selon l’Insee.

En revanche, les créations d’entreprises des douze derniers mois restent en hausse par rapport aux douze mois précédents, de 37,2 %, même si le rythme de l’augmentation ralentit désormais chaque mois - il était de 59,6 % en avril et encore de 43,2 % en juin.

Focus auto-entrepreneurs

Plus d’une demande de création sur deux se fait cependant sous le régime de l’auto-entrepreneur depuis début 2010. Sur les sept premiers mois de l’année 2010, on dénombre 224 089 demandes de créations sous le régime de l’auto-entrepreneur, avec 34 002 création en avril 2010, 29350 créations en mai 2010, 26108 inscrits en juin 2010 et 24239 auto-entrepreneurs de plus en juillet.

Le changement de législation d’avril 2010, portant sur l’inscription des auto-entrepreneurs artisans au répertoire des métiers, n’a quasiment plus d’impact.

 

200.000 auto-entrepreneurs de plus en 2010

La sortie de crise semble se faire sentir chez les entrepreneurs. Le nombre de créations d'entreprise, qui avait bondi en 2009 sous l'effet de la création du régime de l'autoentrepreneur, a continué de progresser au premier semestre de 16 % par rapport à la même période de 2009, selon l'Insee.

Le rythme a néanmoins ralenti en juin (+ 1 %). « Une partie des gens qui ont des projets un peu réfléchis ont attendu la fin de la crise avant de s'engager dans la création d'une entreprise hors auto-entrepreneur. Il y a aussi des secteurs qui marchent bien, par exemple dans les métiers de l'environnement. L'artisanat se porte bien », analyse Philipe Mathot, directeur général de l'Agence pour la création d'entreprise (APCE).

La part des créations sous régime d'autoentrepreneur conserve la tendance observée en 2009 : sur l'ensemble du premier semestre, le nombre d'entreprises créées sous ce régime représente plus de la moitié des créations, soit 200.000 entreprises, pour un chiffre global (très élevé) de 338.000 (contre 290.000 au premier semestre 2009). Ce qui porte à 570.000 le nombre d'auto-entreprises créées depiuis janvier 2009.

Mais la progression n'est plus seulement liée à l'autoentrepreneur : en juin, l'Insee a observé une baisse du nombre de créations d'autoentreprises plus que compensée par la hausse des créations sous les autres statuts, qui ont bondi à plus de 24.000 (+ 18 %). Après le boom impressionnant des inscriptions au régime d'autoentrepreneurs du printemps 2009, on observe logiquement une baisse cette année à la même période.

« Il y a un stock d'autoentrepreneurs potentiel à 1 million, 1,5 million de créateurs, qui sera forcément atteint un jour », explique Philipe Mathot. La baisse de juin n'a pourtant pas fait déraper le nombre global de créations, ce qui constitue une bonne surprise. Quant au régime de l'auto-entrepreneur, il est possible qu'il génére cette année près de 2.5 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Une belle perspective !

 

-

Élément jointTaille
Icône PDF Lire l'enquète complète de l'Acoss193.77 Ko

Comme 80.000 membres avant moi, je me joins au mouvement
J'adhère à la Fédération dès 9€ / an

Adhérer à la FNAE

Trustpilot