Les activités libérales éligibles à l'auto-entrepreneur, affiliées à la CIPAV
image/svg+xml

Les activités libérales éligibles à l'auto-entrepreneur, affiliées à la CIPAV


Depuis le 1er janvier 2018, seules les professions libérales réglementées sont systématiquement affiliées à la CIPAV pour leur retraite par l'Urssaf. Ainsi, une vingtaine d'activités en libérale peuvent adopter le régime de la microentreprise en étant à la CIPAV: psychothérapeute, psychologue, ergothérapeute, ostéopathe, diététicien, chiropracteur architecte, architecte d'intérieur, économiste de la construction, maître d'oeuvre, géomètre expert, ingénieur conseil artiste (non affilié à la Maison des artistes) moniteur de ski titulaire d’un brevet d’Etat, guide de haute montagne, accompagnateur de moyenne montagne expert devant les tribunaux, mandataire judiciaire à la protection des majeurs expert automobile guide-conférencier. La protection sociale des autoentrepreneurs libéraux La question de la protection sociale des autoentrepreneurs en libéral relevant de la CIPAV est épineuse depuis de nombreuses années. Le PLFSS 2018 (Projet de loi de financement de la Sécurité sociale) a autorisé quelque 380.000 autoentrepreneurs à quitter la CIPAV. A partir du 1er janvier 2019 et jusqu'au 31 décembre 2023, les autoentrepreneurs en profession libérale non réglementée -donc affiliés antérieusement à la CIPAV- ont un droit d'option pour migrer vers la Sécurité sociale des indépendants. La question des autoentrepreneurs de quitter ou de rester à la CIPAV pour ces microentrepreneurs se pose puisqu'ils doivent vérifier le calcul des points de retraite avant de migrer. La CIPAV a émis un guide Micro-entrepreneur, Retraite et prévoyance, Edition 2019.

Pour lire la suite, devenez membre de la FNAE !

Comme 80.000 membres avant vous, regroupez-vous et faites-vous entendre !

Exceptionnellement, les adhérents sympatisants (gratuit) ont accès à tous les contenus.

Profitez-en !

Adhérer


Trustpilot