Pour accéder à tout le contenu, rejoignez dès aujourd'hui la Fédération des Auto-entrepreneurs !

Comme 80.000 membres avant vous, regroupez-vous et faites-vous entendre !

J'ADHERE

Etudier et être auto-entrepreneur : est-ce possible ? Quelques conseils à suivre…


Pour accéder à tout le contenu, rejoignez dès aujourd'hui la Fédération des Autoentrepreneurs !
Comme 80.000 membres avant vous, regroupez-vous et faites-vous entendre ! https://www.federation-auto-entrepreneur.fr/contenu/auto-entrepreneur-20...

Vous pouvez également acheter uniquement cette fiche sur https://www.federation-auto-entrepreneur.fr/boutique/fiche-pratique

Etre étudiant et auto entrepreneur, bonne ou mauvaise idée ? Le régime de la micro entreprise (auto entreprise) apporte un certain nombre d’avantages sérieux à l’étudiant qui veut se lancer, et gagner un peu d’argent, à condition de respecter quelques règles de base : (lire notre article, comment être étudiant et entrepreneur ) La retraite Le calcul de la retraite s'effectue selon la formule suivante : 50% du salaire moyen de vos 25 meilleures années x nombre de trimestres cotisés / 164. Cela signifie donc que pour bénéficier d'une retraite complète il faut avoir cotisé pendant 41 ans, ce qui vous en conviendrez est un problème lorsqu'on fait 5 ou 6 ans d'études après le Baccalauréat et que l'on cotise pour la première fois à 23 ans. Le régime d'auto-entrepreneur se révèle alors particulièrement avantageux pour les étudiants, qui pour la plupart ne travaillent pas, ou pas suffisamment pour cotiser pour leur retraite, mais qui, dès l'âge de 18 ans, peuvent cotiser un trimestre par an, dans le cas d'une affiliation sur une année civile complète . L’occasion de cumuler déjà plusieurs trimestres à l’actif de l’étudiant auto-entrepreneur ! L’apprentissage de la vie professionnelle . Combien sont les étudiants qui forts de leur bagage technique solide, de leurs années passées en amphi à écouter placidement ou distraitement le professeur se voient reprocher, à leur entrée sur le marché de l’emploi, leur inexpérience ? Ridicule, mais vrai. Et s’ils avaient une petite expérience à leur actif, à valoriser dans un CV ? Signe de goût pour la création de valeur, c’est aussi le signe que l’étudiant prend son destin en main, se confronte au marché, apprend sur le terrain, cherche ses premiers clients. Et devient ainsi, par la même occasion, un professionnel, avec ce que cela comporte de savoir-être, de capacité.....

0 Commentaire