Pour accéder à tout le contenu, rejoignez dès aujourd'hui la Fédération des Auto-entrepreneurs !

Comme 80.000 membres avant vous, regroupez-vous et faites-vous entendre !

J'ADHERE

Le régime de l'auto-entrepreneur, pourquoi le choisir ?


Pourquoi choisir le Régime de l’auto-entrepreneur ? Parmi les nombreuses formes que vous pouvez choisir pour créer votre entreprise, auto-entrepreneur est l’une d’entre elles. Elle présente de nombreux avantages, mais aussi des limitations. Pour mémoire, loin d’être en perte de vitesse, la création d’entreprise au régime de l’auto-entrepreneur à représenté au premier semestre 2011, 6 entreprises sur 10. Avant toute chose, il convient de rappeler ce qu’est un auto-entrepreneur. Qu’est-ce qu’un auto-entrepreneur ? Sur le plan juridique Un auto-entrepreneur est avant tout un entrepreneur individuel (Forme juridique : Entreprise individuelle). Par défaut, dans une entreprise individuelle, il y a confusion entre l’entreprise et la personne. En d’autres termes, l’entreprise et la personne ne font qu’un. Cela signifie que l’entrepreneur est solidairement responsable et sans limite des créances de l’entreprise. En contre partie, l’abus de bien social n’existe pas et il a la pleine jouissance des biens de l’entreprise. Toutefois, le futur auto-entrepreneur à la possibilité d’opter pour l’EIRL (Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée) au moment de faire sa déclaration de début d’activité. Dans ce cas, il devra faire une déclaration d’affectation de patrimoine et verra ainsi sa responsabilité financière limitée uniquement au patrimoine affecté. Sur le plan fiscal Le régime fiscal de l’auto-entrepreneur n’est autre que celui de la micro-entreprise. Le régime de la micro-entreprise existe depuis de nombreuses années et contrairement aux idées colportées n’est en aucun cas une nouveauté propre aux auto-entrepreneurs. Il se caractérise par trois choses : Exonération de TVA. Cela signifie que la micro-entreprise (l’auto-entrepreneur) ne pourra pas récupérer (ce faire rembourser) la TVA sur ses achats ni sur ses investissements : Il achète TTC. Il ne facture pas la TVA à ses clients. Pas d’obligation comptable, c'est-à-dire pas de compte de résultat ni de bilan comptable. Cela signifie qu’il n’y a pas de détermination.....

Pour accéder à tout le contenu, rejoignez dès aujourd'hui la Fédération des Autoentrepreneurs !
Comme 80.000 membres avant vous, regroupez-vous et faites-vous entendre ! https://www.federation-auto-entrepreneur.fr/contenu/auto-entrepreneur-20...

Vous pouvez également acheter uniquement cette fiche sur https://www.federation-auto-entrepreneur.fr/boutique/fiche-pratique