La création en Ile-de-France est à 53,2 % le fait d'auto-entrepreneurs | FNAE
image/svg+xml

La création en Ile-de-France est à 53,2 % le fait d'auto-entrepreneurs

Sommaire

Dans une étude publiée par le CROCIS (Centre régional d'Observation du Commerce, de l'Industrie, et des Services, observatoire de la CCI de PARIS) en juillet 2013, la place de l’auto-entreprise dans le paysage économique actuel est mise en avant.

Depuis 4 ans, les auto-entreprises représentent plus de la moitié des créations d’entreprises en Ile de France. Depuis le 1er janvier 2009, les auto-entreprises ont bouleversé le paysage de la création d'entreprise en Ile-de-France comme dans l'ensemble du pays. Avec 71 760 nouvelles auto-entreprises dans la région francilienne en 2012 et 300 200 au niveau national, le régime de l'auto-entrepreneur confirme son succès !

Une réforme du régime à entamer avec prudence !

L'apparition des auto-entreprises ayant entrainé une très forte augmentation
du nombre de créations, il est probable que si de telles mesures de réforme étaient prises, elles auraient pour effet de diminuer le nombre annuel d'entreprises créées. En effet, avec 71 760 auto-entreprises et 60 070
autres entreprises, la création en Ile-de-France est à 53,2 % le fait d'auto-entrepreneurs. Cette proportion a progressé durant l'année 2012, car les créations hors autoentreprises ont diminué (- 4,7 %) tandis que dans le même temps les créations d'auto-entreprises ont progressé (+ 6,0 %). En Ile-de-France, le régime de l'auto-entrepreneur connaît un succès grandissant au fur et à mesure que l'on s'éloigne du centre de la région : en effet si les auto-entreprises ne représentent que 47,5 % des créations à Paris, cette proportion s'élève à 54,8 % en Petite couronne et atteint 58,6 % en Grande couronne. En province les auto-entreprises représentent 57,6 % des créations, soit 4,4 points de plus qu'en Ile-de-France.

Seulement 41,9 % des créations dans le secteur de la construction sont
des auto-entreprises. Cette proportion est de 49,9 % dans le commerce,
55,8 % pour les services et 60,9 % pour l'industrie.

Dans les départements, les volumes sont variables mais restent conséquents

-

Élément jointTaille
Icône PDF Etude du CROCIS sur la création en 2012283.67 Ko

Comme 80.000 membres avant moi, je me joins au mouvement
J'adhère à la Fédération dès 9€ / an

Adhérer à la FNAE

Trustpilot