Pour accéder à tout le contenu, rejoignez dès aujourd'hui la Fédération des Auto-entrepreneurs !

Comme 80.000 membres avant vous, regroupez-vous et faites-vous entendre !

J'ADHERE

Besoin d'une mutuelle ? comprendre le rôle d'une mutuelle


Faut-il ou non prendre souscrire à un contrat de mutuelle lorsque l'on est autoentrepreneur ? notre partenaire Otherwise vous donne les clés pour faire votre choix

 

La mutuelle santé en bref pour les micro-entrepreneur.e.s.

Qu’est-ce que l’Assurance Maladie ?

Tous les français bénéficient d’un niveau de couverture de base assuré par la Sécurité Sociale. C’est ce qu’on appelle le régime obligatoire.

A vous d’estimer si le niveau de protection fourni par la Sécurité Sociale vous convient. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez rechercher une mutuelle santé afin de compléter les remboursements de la Sécurité Sociale.

Cette fiche pratique vous aidera à choisir une mutuelle santé selon les critères qui vous correspondent.

La Sécurité Sociale dispose de différentes caisses afin de couvrir l’ensemble des français.
La principale caisse est le régime général, auquel 80% de la population est rattachée. Elle concerne notamment tous les salariés du privé.
Suite aux dernières réformes, tous les travailleurs indépendants qui étaient auparavant rattachés à la Sécurité Sociale des Indépendants, rejoindront le régime général en 2020.

Il existe plusieurs cas de figure pour les auto-entrepreneurs :

  • Vous travaillez seulement comme auto-entrepreneur, vous êtes rattaché au même régime de protection que les autres travailleurs indépendants, qui est identique à celui des salariés du privé.
  • Vous avez le statut de salarié et exercez une activité d’auto-entrepreneur, vous restez affilié au même régime que celui de votre statut de salarié.
  • Vous avez le statut de retraité et exercez une activité d’auto-entrepreneur, vous êtes rattaché à votre régime de retraite.

Que rembourse l’Assurance Maladie ?

2 notions sont fondamentales pour comprendre l’Assurance Maladie : 

  • La base de remboursement : c’est le tarif de base de chaque acte ou matériel médical. Il est déterminé par l’Assurance Maladie.

Les praticiens qui respectent ce tarif de base (par exemple lors d’une consultation) sont dit “conventionnés”. En revanche, nombreux sont les praticiens qui facturent davantage pour leurs actes médicaux. On parle alors de dépassements d’honoraires. Ces derniers sont par exemple assez répandus chez les praticiens spécialistes dans les grandes agglomérations.

Le taux de prise en charge : c’est la part de la base de remboursement que l’Assurance Maladie prend en charge. 

Le montant non remboursé par la sécurité sociale est appelé “reste à charge”. Il peut représenter des sommes importantes selon les actes médicaux. C’est souvent le cas des prothèses dentaires ou des lunettes.

Comment mieux se protéger ?

Le rôle des mutuelles santé (également appelées complémentaires santé) est de prendre en charge une partie ou la totalité de votre reste à charge. Tout va dépendre de la formule que vous choisissez !

Comment bien choisir sa mutuelle ?

D’abord vous devez définir les besoins en matières de soins médicaux de votre foyer. Par exemple, en optique, en dentaire ou en médecine alternative. 

Cela vous permettra de pré-sélectionner certaines offres et faciliter ainsi vos recherches.
Les offres digitales simplifient la gestion de votre contrat et le suivi de vos remboursements. 

Autres notions importantes

La télétransmission est le canal par lequel la Sécurité Sociale indique à votre mutuelle les prestations de santé dont vous avez bénéficié. Cela vous évite d’avoir à envoyer vos justificatifs par courrier.

Le tiers payant, est une avance de vos frais de santé effectuée par votre mutuelle. Ce dispositif est disponible chez de nombreux professionnels de santé. Il vous évitera d’avoir à régler vos frais de santé, puis ensuite d’attendre le remboursement de la sécurité sociale et de votre mutuelle.

Les réseaux de soin, vous donnent accès à des professionnels de santé pré-sélectionnées et à des tarifs avantageux.

La télémédecine est un nouveau type de service en ligne qui vous permettra de consulter un professionnel de santé à distance. 

Quid des maladies professionnelles et des accidents du travail ?

Les travailleurs indépendants ne bénéficient pas de la prise en charge de ces frais médicaux par le régime obligatoire. 

En revanche, l’Assurance Maladie propose aux travailleurs indépendants une assurance volontaire qui rembourse les frais médicaux et verse une indemnité ou une rente en cas d’incapacité ou de décès.
Attention, les auto-entrepreneurs, ne peuvent pas bénéficier du dispositif d'indemnités journalières en cas d’accident du travail ou de maladie professionnelle.

Les auto-entrepreneurs et la loi Madelin

Étant imposés à un barème spécifique, les auto-entrepreneurs ne peuvent pas bénéficier des dispositions de la loi Madelin. Celles-ci sont réservées aux autres statuts de travailleurs indépendants.

Découvrir l'offre Otherwise en partenariat avec la FNAE

 

-