La FEDAE rejoint la Fondation Travailler Autrement
image/svg+xml

La Fédération des autoentrepreneurs rejoint la Fondation Travailler Autrement


Sommaire

La Fondation « Travailler autrement, vers les nouvelles formes d’emploi » vient d'accueillir la Fédération des autoentrepreneurs parmi ses membres.


Qu'est ce que la FTA ?

La Fondation "Travailler autrement" a été créée à l’initiative de la société de portage salarial ITG accompagnée des groupes Alixio et IGS. Les membres fondateurs partent d’un constat partagé : le rapport des Français au travail et à l’entreprise connaît une mutation sans précédent, de nouvelles formes d’emploi se développent. Qu’elles soient subies ou choisies, elles impliquent davantage d’autonomie pour les individus et plus de souplesse pour les entreprises.

Ce « travail autrement » est le résultat de trois phénomènes qui se renforcent mutuellement :


  • l’installation durable d’un chômage de masse en France ;

  • l’affaiblissement de l’« institution travail » et du rapport collectif à l’emploi ;

  • l’individualisation des besoins et l’affirmation des aspirations personnelles dans la sphère professionnelle.

La Fondation pense donc qu'il ne s'agit pas d'un changement temporaire, mais d'une évolution profonde, puissante et durable.

C’est l’ensemble du marché du travail qui redessine sa propre image.


Les nouvelles formes d’emploi : c'est quoi ?

Les nouvelles formes d’emploi recouvrent l’ensemble des modalités d’emploi autres que le CDI :


  • autoentrepreneuriat

  • travail indépendant d'un genre nouveau

  • freelancing

  • slashers

  • sociétés coopératives

  • plateformes

  • portage salarial

  • télétravail

  • mobilités externes

  • intérim

  • bourses de travail indépendant à temps partiel

La Fondation souhaite ouvrir le débat sur les nouvelles formes de travail et promouvoir les innovations sociales opérées par les entreprises.


A quoi elle sert ?

La FTA veut constituer un laboratoire de recherche et d’idées pour mieux mesurer et comprendre les nouvelles formes d'emploi et de travail.

Pour ça, il faut :


  • mieux cerner les phénomènes de fond sur le marché du travail et les mutations du rapport au travail ;

  • identifier les innovations en matière de gestion des ressources humaines, de méthodes de travail et de droit social, qui ne soient ni orientées vers une simple dérégulation, destructrice nette de droits, ni vers une superposition et un enchevêtrement de statuts nouveaux

  • enrichir les connaissances disponibles autour des nouvelles formes de travail en finançant des travaux de recherche dans divers domaines des sciences humaines (droit du travail, économie du travail, sociologie du travail).

  • informer et de sensibiliser le grand public, les décideurs publics, les partenaires sociaux  et les médias.


Une Fondation ouverte

La Fondation recueille l’avis d’un panel large d’experts pour proposer des analyses et formuler des propositions à 360° : sociales, économiques, sociétales, psychologiques, techniques.

Présidée par Patrick Levy-Waitz, elle a accueilli l’Adie et l’Anact comme partenaires en juin 2017. De plus, divers experts rejoignent la fondation aux côtés de Philippe Vivien (secrétaire général de la fondation) :


  • Bertrand Martinot, DGA des services du Conseil Régional d'IDF

  • Pierre-André Imbert, IGF, conseiller social à l'Elysée

  • Jean-Marie Marx, APEC

  • Grégoire Leclercq, Fédération des autoentrepreneurs

  • Stéphane Lardy, ex secrétaire confédéral de FO

  • Pierre Ramain, ex conseiller Travail de Manuel Valls et de Bernard Cazeneuve

  • Serge Vo-Dinh, ADECCO

  • Laurent Grandguillaume, ex-Député PS de la Côte d'Or

  • Frank Morel conseiller social à Matignon

Nous allons continuer à oeuvrer pour que les nouvelles formes de travail se développent, soietn reconnues, accompagnées. Il faut notamment donner à ce pays une vision positive du travail indépendant, créer les conditions de l'activité, faire émerger de nouvelles formes de protection sociale (chômage des indépendants, RSI plus efficace, requalification moins sévère...), explique Grégoire Leclercq. C'est pour toutes ces raisons que nous sommes heureux de rejoindre la Fondation.


A voir aussi

-


Comme 80.000 membres avant moi, je me joins au mouvement
J'adhère à la Fédération dès 9€ / an

Adhérer à la FNAE

Trustpilot