Mon activité d'auto-entrepreneur est-elle réglementée
image/svg+xml

Mon activité d'auto-entrepreneur est-elle réglementée : diplôme, chiffre d'affaires, formation ?


Le régime de l'auto-entreprise (microentreprise) s’adresse à trois grands secteurs d’activités : commerciales, artisanales et libérales. Certaines activités sont réglementées, certaines relèvent d'un ordre national (elles sont souvent financièrement impossibles à exercer), certaines dépendent d'un système de sécurité sociale spécifique (agricole, artistique, maritime). Elles ne sont donc pas toutes accessibles à l'auto-entrepreneur. Soumises à un chiffre d'affaires maximal selon l'activité, les auto-entreprises nécessitent des qualifications acquises par des formations. Pour bien vous lancer avec l'auto-entreprise, il est donc essentiel de savoir si l'activité que vous rêvez d'exercer est compatible avec le régime. Les secteurs d'activité de l'auto-entreprise La grande majorité des activités est autorisée dans chacun de ces secteurs : commercial artisanal libéral (professions libérales réglementées* ou non). *Certaines professions sont réglementées et relèvent de la CIPAV pour la retraite et l'invalidité-décès. Le chiffre d’affaires de l'auto-entrepreneur L’auto-entrepreneur ne doit pas dépasser un chiffre d’affaires annuel précis, qui dépend de la nature de son activité (plafond 2020). 176 200 euros pour la vente de marchandises, objets, fournitures et denrées à emporter ou à consommer sur place et fourniture de logement 72 600 euros pour les prestations de services artisanales, prestations de services commerciales et location de locaux d'habitation meublés, professions libérales. Les activités artisanales soumises à qualification professionnelle Certaines activités ne peuvent être exercées qu'à condition que l'artisan démontre ses qualifications professionnelles. Elles sont inscrites dans la liste mentionnée au I de l’article 16 de la loi du 5 juillet 1996 et dans la loi du 23 mai 1946 . Tout auto-entrepreneur, travailleur indépendant doit posséder le diplôme, titre homologué, la validation de l'expérience professionnelle l'autorisant à oeuvrer dans les domaines suivants : l'entretien et la réparation des véhicules et des machines : réparateur d’automobiles, carrossier, réparateur de cycles et motocycles, réparateur de matériels agricoles, forestiers et de travaux publics.....

Pour lire la suite, devenez membre de la FNAE !

Comme 80.000 membres avant vous, regroupez-vous et faites-vous entendre !

Exceptionnellement, les adhérents sympatisants (gratuit) ont accès à tous les contenus.

Profitez-en !

Adhérer


Trustpilot