image/svg+xml
Pour accéder à tout le contenu, rejoignez dès aujourd'hui la Fédération des Auto-entrepreneurs !

Exceptionnellement en devenant membre sympathisant (gratuit) vous accédez à tout le contenu du site

Comme 80.000 membres avant vous, regroupez-vous et faites-vous entendre !

J'ADHERE

Covid-19 Chroniques de confinements vues par l'auto-entrepreneur


Nos informations s'efforcent de coller au plus près de l'actualité liée au covid-19. Toute erreur est indépendante de notre volonté, et nous ne saurions être tenus pour responsables en cas d'information rectifiée depuis sa communication initiale.

La Fédération des auto-entrepreneurs se bat pour les indépendants !

Au rythme des confinements successifs, nos activités de travailleurs indépendants ouvrent et ferment. Comment s'adapter encore et toujours aux listes, aux autorisations, aux horaires imposés, aux limitations géographiques, aux mesures de distance physique qui deviennent des mesures de fractures sociales ?

Hors de question de faire l'impasse sur la situation dramatique des restaurateurs, des patrons de bars, de tous les indépendants dont les activités et les commerces* sont interdits ou se retrouvent extrêmement restreints par fermeture administrative et décisions gouvernementales!

Toute l'équipe de la FNAE, la Fédération des auto-entrepreneurs et microentrepreneurs, nous-mêmes indépendants nous associons à chacun et chacune.

Depuis le début de la pandémie Covid-19, mi-mars 2020, nous agissons pour qu'on cesse de resservir aux travailleurs indépendants les mêmes plats amers, pour ne pas dire les restes.

*L'étude Comcor de l'Institut Pasteur publiée le 17 décembre 2020 conclut sur une diminution du risque de contamination dans les commerces!

Le menu du jour, présenté par le chef Emmanuel Macron

Depuis ce premier confinement, il y a eu un déconfinement mi-mai, puis un reconfinement fin octobre, un allègement fin novembre... comme un menu alternant plats goûteux et mets peu ragoûtants. Une cuisine dont nous nous serions bien passés.

Notre rôle n'est pas de tenir un tableau de bord de l'état sanitaire en France. Pourtant, nos activités sont lourdement impactées par les chiffres publiés régulièrement. Aussi est-il utile d'avoir un point de départ afin de mesurer, comparer et comprendre, de façon critique et constructive, les décisions sociales et économiques auxquelles nous sommes soumis.

Puisque notre activité de travailleur indépendant semble être suspendue aux données chiffrées, prenons comme point de départ les paramètres suivants* :    

Situation au 24 novembre 2020      

  • Nouveaux cas/jour : 21918
  • Patients en réanimation : 4289

Situation au 17 décembre 2020 (2 jours après l'allègement)

  • Nouveaux cas/jour : 25315
  • Patients en réanimation : 2850 
*source francetvinfo.fr

Carte du 24 novembre

Les plats de résistance

(à la carte jusqu'à changement de propriétaire ?)

  • Les événements festifs restent interdits
  • Les "déplacements inutiles" doivent être très limités
  • Les parcs d'exposition et d'attractions sont fermés
  • Les discothèques sont fermées
  • Les équipements des stations de ski sont fermés
  • les centres et colonies de vacances sont fermés
  • Les clubs de sports sont fermés pour les adultes.

Les 3 menus du chef

Samedi 28 novembre 2020

Mise en bouche

. Sous conditions strictes de protocole sanitaire

Au menu

  • Les visites amicales ou familiales sont interdites
  • Les attestations dérogatoires restent obligatoires et sont adaptées
  • Les déplacements sont autorisés jusqu'à 20 kilomètres du domicile, pour 3 heures
  • Le sport individuel en extérieur est autorisé (tennis, pêche, chasse...)
  • Les activités extra-scolaires en plein air sont permises
  • Les commerces "non essentiels" peuvent réouvrir jusqu'à 21 heures, voire le dimanche
    • sous conditions de 8m2/client (hors mobilier)
  • Les librairies, bibliothèques, archives, disquaires, commerces culturels ouvrent.
  • Les services et activités peuvent être exercées à domicile jusqu'à 21 heures
  • Le télétravail est toujours priorisé
  • Les examens des auto-écoles sont autorisés, la préparation en auto-école interdite
  • Les visites de logement sont autorisées.

Mardi 15 décembre 2020

Mise en bouche    

. Si contaminations au maximum de 5000/jour    

. Si malades en réanimation de 2500 à 3000

Au menu (selon arrivage du marché)   

  • Le confinement est levé
  • Le couvre-feu est de nouveau instauré de 20 21 heures à 06 07 heures partout sauf le 24 décembre et le 31 décembre
  • Les attestations dérogatoires demeurent pour le couvre-feu en soirée    
  • Les déplacements interrégionaux sont autorisés
  • Les activités des enfants extra scolaires en intérieur sont possibles
  • Les conservatoires ouvrent pour les instruments, répétitions théâtre, instruments (mais pas le chant)
  • Les prises de cinéma sont autorisées   
  • Les salles de cinéma, les théâtres et les musées ouvrent (justificatif à produire pour le couvre-feu)

A la carte

  • Les offices religieux sont soumis à conditions
  • Les visites en Ehpad sont assouplies jusqu'au 03 janvier 2021
  • Les stations de ski sont ouvertes mais les remontées mécaniques fermées

Mercredi 20 janvier 2021

Mise en bouche

. Si contaminations inférieures à 5000/jour

Au menu (selon arrivage du marché)

  • Le couvre-feu est supprimé
  • Les bars, restaurants et salles de sport sont autorisés à ouvrir
  • Les lycéens retournent dans les établissements, suivis le 3 février par les étudiants.

Vous reprendrez bien un peu de fermeture administrative ?

Suite aux annonces du 24 novembre, le fonds de solidarité intéresse toutes les entreprises devant rester fermées administrativement en décembre 2020 et jusqu'à nouvel ordre, peu importe leur taille : restaurants, discothèques, salles de sport, tout établissement recevant du public (ERP) -en principe.

Le trou normand

Pour faire passer, les entreprises devant rester fermées choisissent entre

  • une aide défiscalisée mensuelle jusqu'à 10.000 euros
  • une indemnisation de 20% de leur chiffre d'affaires mensuel réalisé pendant la même période en 2019.

Pour les intermittents et extras alternant contrats courts et chômage :

  • les personnes en fins de droits au chômage sont prolongées en novembre et décembre
  • une garantie de ressources pendant 4 mois, jusqu'en février 2021, soit une aide de 900 euros/mois.

Pour les étudiants, les jeunes diplômés et les jeunes en situation précaire :

  • la garantie 1 jeune/1 solution est doublée pour atteindre 200.000 jeunes
  • un programme intensif en lien la Mission locale, et une allocation de 500 euros/mois pour les jeunes éloignés de l'emploi
  • une aide spécifique et un suivi Apec ou Pôle emploi, avec une allocation de 500 euros/mois pour les jeunes diplômés

 

À noter

Les entreprises fermées en décembre 2020 et jusqu'à nouvel ordre
doivent choisir entre le fonds de solidarité et l'aide de 20% calquée sur le chiffre d'affaires 2019

Pour être informés en temps réel des mesures touchant les auto-entrepreneurs, travailleurs indépendants, abonnez-vous à notre fil d'actualité ou à nos réseaux sociaux.

 

-


Trustpilot