Pour accéder à tout le contenu, rejoignez dès aujourd'hui la Fédération des Auto-entrepreneurs !

Exceptionnellement en devenant membre sympathisant (gratuit) vous accédez à tout le contenu du site

Comme 80.000 membres avant vous, regroupez-vous et faites-vous entendre !

J'ADHERE

Aide plafonnée à 1500 euros pour les autoentrepreneurs : mode d'emploi complet


Nos informations s'efforcent de coller au plus près de l'actualité liée au covid-19. Toute erreur est indépendante de notre volonté, et nous ne saurions être tenus pour responsables en cas d'information rectifiée depuis sa communication initiale.

Votre activité d'auto-entrepreneur est à l'arrêt à cause du coronavirus et des impacts économiques de la pandémie. Découvrez le fonctionnement détaillé du fonds de solidarité. Qui peut toucher une aide financière ? Est-elle plafonnée à 1500 euros ? Quelle démarche faut-il effectuer et auprès de qui exclusivement ?

Sommaire:

Qu'est-ce que le fonds de solidarité ?

Un fonds de solidarité est mis en place pour le versement d'une aide défiscalisée et déchargée aux plus petites entreprises, micro-entrepreneurs, indépendants et professions libérales (artisans, commerçants, professions libérales et autres agents économiques) dont l'activité est fortement impactée par la crise sanitaire due au covid-19.

Ce fonds de solidarité de 7 milliard d'euros (en juin) est financé par l'Etat, les régions et les collectivités d'outre-mer. Une contribution de 400 millions d'euros est annoncée par les compagnies d'assurance. Le fonds est ouvert aux contributions d'autres collectivités et de donateurs privés.

Le fonds de solidarité en juin : prolongé pour tous

Lors de la présentation du projet de loi de finances rectificative pour 2020 (PLFR) le 29 mai, Bruno Le Maire a annoncé que "le fonds de solidarité est prolongé d’un mois, en juin, pour tous et les conditions d’accès allégées." Le décret d'application est entré en vigueur le 17 juillet 2020.

Ce décret du 16 juillet spécifie les conditions d'accès au volet 1 (aide 1500 euros maximum). Pour en bénéficier, les entreprises concernées ont dû, entre le 1er et le 30 juin 2020:

  • faire l'objet d'une interdiction d'accueil du public
  • subir une perte de chiffre d'affaires d'au moins 50%
    • par rapport à la même période de l'année précédente
    • ou par rapport au chiffre d'affaires mensuel moyen de 2019
    • ou, pour les entreprises créées entre le 1er juin 2019 et le 31 janvier 2020, par rapport au chiffre d'affaires mensuel moyen sur la période comprise entre la date de création et le 29 février 2020
    • ou, pour les entreprises créées entre le 1er février 2020 et le 29 février 2020, par rapport au chiffre d'affaires réalisé en février 2020 et ramené sur 1 mois
    • ou, pour les entreprises créées après le 1er mars 2020, par rapport au chiffre d'affaires réalisé jusqu'au 15 mars et ramené sur 1 mois.

Toute entreprise, travailleur indépendant éligible au fonds de solidarité pour juin fait la demande sur impots.gouv.fr jusqu'au 31 août 2020.

L'aide de 1500 euros au maximum est égale à la perte déclarée du chiffre d'affaires en mars, avril, mai et juin.

Attention: à partir d'avril, les pensions et indemnités journalières de sécurité sociales perçues ou à percevoir sont à déduire. A partir de mai, le montant de la subvention du fonds de solidarité est réduit du montant des retraites et indemnités journalières perçues ou à percevoir pour mai 2020.

Les retraités deviennent éligibles sous condition du montant de leur pension.

Outre le fonds de solidarité, une aide supplémentaire est attribuée aux microentrepreneurs de ces secteurs: l'exonération des cotisations dues au titre des mois d'activité compris entre février et mai ou juin (cf. communiqué presse 10 juin 2020)

Prolongation jusqu'à fin 2020 pour les secteurs les plus touchés

Le fonds de solidarité (volets 1 et 2) est prolongé pour les travailleurs indépendants des secteurs durement impactés encore après le 11 mai, à la fin du confinement (communiqué de presse du 10 juin 2020 et décret d'application du 21 juin)

  • dans les secteurs de l’hôtellerie, restauration, cafés, tourisme, événementiel, sport, culture (liste S1) qui n'ont pas pu reprendre pleinement leur activité
  • les professionnels en amont ou en aval de ces secteurs (liste S1bis). Pour bénéficier des mesures renforcées, les entreprises doivent avoir subi au moins 80% de perte de chiffre d’affaires durant la période de confinement (du 15 mars au 15 mai 2020).

Ainsi,

  • le fonds national de solidarité devient accessible aux entreprises créées entre le 1er et le 10 mars 2020
  • le volet 1 (1500 euros au maximum) est prolongé en juin pour tous
  • le volet 2, l'aide des régions, est porté à 10 000 euros 
    • sans condition d'emploi de salarié s'il y a interdiction d'accueil de public entre le 1er mars et le 31 mai
    • sans condition de refus d’un prêt bancaire
    • si le chiffre d'affaires en 2019 était au moins de 8000 euros (667 euros/mois)
    • les entreprises en ayant bénéficié avant le relèvement des plafonds (décret du 20 juin) peuvent demander un versement complémentaire égal à la différence
    • la demande peut être faite jusqu'au 31 août.

Listes S1 et S1bis des entreprises les plus touchées par la crise économique due au covid-19

Liste S1 des activités soumises à des restrictions d’activité au-delà de la période du confinement

  • Téléphériques et remontées mécaniques
  • Hôtels et hébergement similaire
  • Hébergement touristique et autre hébergement de courte durée
  • Terrains de camping et parcs pour caravanes ou véhicules de loisirs
  • Restauration traditionnelle
  • Cafétérias et autres libres-services
  • Restauration de type rapide
  • Restauration collective sous contrat
  • Services des traiteurs
  • Débits de boissons
  • Projection de films cinématographiques et autres industries techniques du cinéma et de l’image animée
  • Location et location-bail d’articles de loisirs et de sport
  • Activités des agences de voyage
  • Activités des voyagistes
  • Autres services de réservation et activités connexes
  • Organisation de foires, évènements publics ou privés, salons ou séminaires professionnels, congrès
  • Agences de mannequins
  • Entreprises de détaxe et bureaux de change (changeurs manuels)
  • Enseignement de disciplines sportives et d’activités de loisirs
  • Arts du spectacle vivant
  • Activités de soutien au spectacle vivant
  • Artistes auteurs
  • Création artistique relevant des arts plastiques
  • Gestion de salles de spectacles et production de spectacles
  • Gestion des musées
  • Guides conférenciers
  • Gestion des sites et monuments historiques et des attractions touristiques similaires
  • Gestion des jardins botaniques et zoologiques et des réserves naturelles
  • Gestion d’installations sportives
  • Activités de clubs de sports
  • Activité des centres de culture physique
  • Autres activités liées au sport
  • Activités des parcs d’attractions et parcs à thèmes
  • Autres activités récréatives et de loisirs
  • Entretien corporel
  • Trains et chemins de fer touristiques
  • Transport transmanche
  • Transport aérien de passagers
  • Transport de passagers sur les fleuves, les canaux, les lacs, location de bateaux de plaisance
  • Cars et bus touristiques
  • Transport maritime et côtier de passagers
  • Production de films et de programmes pour la télévision
  • Production de films institutionnels et publicitaires
  • Production de films pour le cinéma
  • Activités photographiques
  • Enseignement culturel

Liste S1bis des secteurs dépendants des activités listées en S1

  • Culture de plantes à boissons
  • Culture de la vigne
  • Pêche en mer
  • Pêche en eau douce
  • Aquaculture en mer
  • Aquaculture en eau douce
  • Production de boissons alcooliques distillées
  • Fabrication de vins effervescents
  • Vinification
  • Fabrication de cidre et de vins de fruits
  • Production d’autres boissons fermentées non distillées
  • Fabrication de bière
  • Production de fromages sous AOP/IGP
  • Fabrication de malt
  • Centrales d’achat alimentaires
  • Autres intermédiaires du commerce en denrées et boissons
  • Commerce de gros de fruits et légumes
  • Herboristerie/horticulture/commerce de gros de fleurs et plans
  • Commerce de gros de produits laitiers, œufs, huiles et matières grasses comestibles
  • Commerce de gros de boissons
  • Mareyage et commerce de gros de poisson, coquillage, crustacés
  • Commerce de gros alimentaire spécialisé divers
  • Commerce de gros de produits surgelés
  • Commerce de gros alimentaire
  • Commerce de gros non spécialisé
  • Commerce de gros textile
  • Intermédiaires spécialisés commerce d’autres produits spécifiques
  • Commerce de gros d’habillement et de chaussures
  • Commerce de gros d’autres biens domestiques
  • Commerce de gros de vaisselle, verrerie et produits d’entretien
  • Commerce de gros de fournitures et équipements divers pour le commerce et les services
  • Autres services de restauration n.c.a.
  • Blanchisserie-teinturerie de gros
  • Stations-services
  • Enregistrement sonore et édition musicale
  • Post-production de films cinématographiques, de vidéo et de programmes de télévision
  • Distribution de films cinématographiques
  • Editeurs de livres
  • Prestation/location chapiteaux, tentes, structures, sonorisation, lumière et pyrotechnie
  • Services auxiliaires des transports aériens
  • Transports de voyageurs par taxis et VTC
  • Location de courte durée de voitures et de véhicules automobiles légers

Le fonds de solidarité pour mai

Pour mai, le fonds de solidarité, comporte deux volets:

  • le volet 1 est une aide défiscalisée allant jusqu'à 1500 euros,
  • le volet 2 est une aide complémentaire à demander auprès des régions, aide de 2000 à 5000 euros selon la taille de l'entreprise.

Il concerne les entreprises soit faisant l'objet d'une interdiction d'accueil du public, soit ayant subi une perte de chiffre d'affaires d'au moins 50% en mai 2020 par rapport

  • à mai 2019
  • ou au chiffre d'affaire mensuel moyen de 2019
  • ou au chiffre d'affaires mensuel moyen entre la date de création et le 29 février 2020 pour les entreprises créées après le 1er mai 2019
  • ou au chiffre d'affaires de février 2020 ramené sur un mois pour les entreprises créées après le 1er février 2020.

En mai sont éligibles les personnes qui, entre le 1er et le 31 mai,

  • n'ont un contrat de travail à temps plein
  • ne perçoivent pas une pension de retraite (quel que soit le régime ou la forme de versement) ou des indemnités journalières de sécurité sociales d'un montant total supérieur à 1500 euros. Dans ce cas, le montant de l'aide est réduit du montant des retraites et des indemnités journalières perçues pour mai.

Le fonds de solidarité pour avril

Pour avril, le fonds de solidarité est constitué de deux volets (décret du 16 avril 2020), modifié par le décret du 12 mai.

  • à partir du 1er mai, une aide défiscalisée d'un montant maximal de 1500 euros (ou égal à la perte du CA si elle est inférieure) pour les entreprises ayant subi une perte de chiffre d'affaires de plus de 50% en avril 2020 par rapport
    • à avril 2019
    • ou (au choix) au chiffre d'affaires mensuel moyen de 2019.
    • ou encore pour les entreprises créées après le 1er avril 2019, au chiffre d’affaires mensuel moyen sur la période comprise entre la date de création de l’entreprise et le 29 février 2020
  • depuis le 15 avril, une aide complémentaire des régions, au cas par cas, d'un montant de 2.000 euros à 5.000 euros pour les entreprises (1 salarié au minimum) risquant la faillite.

Rétroactivement pour avril, le montant de la subvention du fonds de solidarité est réduit du montant des retraites et indemnités journalières perçues ou à percevoir pour avril 2020.

Le fonds de solidarité pour mars

Pour mars, le fonds de solidarité comporte deux volets :

  • à partir du 1er avril, une première aide de l'Etat d'un montant maximal de 1500 euros (ou égal à la perte du CA lorsqu'elle est inférieure à 1500 euros) pour les entreprises ayant subi une forte baisse de leur chiffre d'affaires encaissé en mars 2020
  • à partir du 15 avril, une seconde aide des régions, au cas par cas, d'un montant de 2.000 euros pour les entreprises (1 salarié minimum) risquant la faillite. 

Le décret n°2020-371 du 30 mars 2020 est paru au JO du 31 mars.

Mode d'emploi des aides financières auto entrepreneurs

 

 

Le mode d'emploi complet en vidéo

Qui peut bénéficier des 1500 euros d'aide ?

Une aide financière exceptionnelle d'un montant égal à la perte déclarée de chiffres d'affaires, de 1500 euros au maximum, est mise en place pour mars, avril, mai et juin 2020. 

Sont exclues du fonds de solidarité

  • les personnes ayant créé leur autoentreprise après le 1er mars 2020
  • les personnes titulaires d'un contrat de travail à temps complet
  • les personnes bénéficiant d'une pension de vieillesse, de reversion (supérieure à 1500 euros entre le 1er et le 31 mai 2020 pour le fonds en mai)
  • les personnes ayant perçu des indemnités journalières supérieures à 800 euros (1500 euros entre le 1er mai et le 31 mai 2020 pour le fonds en mai)
  • les entreprises en liquidation judiciaire au 1er mars 2020.

*Si le versement est opéré parfois avec retard (en avril pour l'arrêt en mars, par exemple), il n'y a pas de perte d'éligibilité.

Mon auto-entreprise est-elle concernée par le fonds de solidarité?

Toute entreprise réalisant moins de 1 million d'euros de chiffre d’affaires annuel et dont le bénéfice annuel imposable est inférieur à 60.000 euros (120.000 euros avec un conjoint collarborateur) est éligible à l'aide financière exceptionnelle.

C'est ainsi le cas lorsque :

  • soit mon activité a été stoppée du fait d'une fermeture administrative depuis le 1er mars 2020 (arrêté du 14 mars complété par le décret du 24 mars) ;
  • soit mon chiffre d'affaires mensuel encaissé a chuté de 50% au minimum par rapport à la période de référence en 2019
    (le décret du 2 avril 2020 corrige le taux initial de 70%).

Les entreprises des secteurs de la restauration, du commerce, de l'hébergement, d'activité culturelle, du transport, de l'événementiel et toute entreprise ne pouvant accueillir du public dans les conditions de sécurité sanitaire (distance 1 mètre notamment) sont directement impactées.  

Le gouvernement a largement insisté (conférences, facebook live, communiqués de presse) sur l'importance de ne pas oublier d'entreprises, quelle que soit leur activité. 

Comment calculer la différence de chiffre d'affaires?

La différence de calcul de différentiel de chiffre d'affaires pour le FSN a évolué depuis sa mise en place, en mars (se reporter aux détails par mois de cet article).

Calcul de différence de CA pour mars 2020
Antériorité de l'auto-entreprise Référence pour le calcul de la perte de CA
Existence au 1er mars 2019  CA entre le 1er mars et le 31 mars 2019
Création après le 1er mars 2019  CA mensuel moyen entre la création et le 29 février 2020
Congé maladie, maternité,
ou arrêt accident en mars 2019
 CA mensuel moyen entre le 1er avril 2019 et le 29 février 2020
Calcul de différence de CA pour avril 2020
Antériorité de l'auto-entreprise Référence pour le calcul de la perte de CA
Existence au 1er mars 2019  CA d'avril 2019 ou (au choix de l'entreprise) CA mensuel moyen de l'année 2019
Création après le 1er mars 2019  CA mensuel moyen entre la date de création et le 29 février 2020

Et si l'auto-entreprise a une perte de CA inférieure à 1500 euros ? 

Si la perte de chiffre d'affaires sur le mois en 2020 (mars, avril) est inférieure à 1500 euros, l'auto-entreprise bénéficiera de l'aide équivalente au montant de la perte de chiffre d'affaires sur la période. Cela compense l'absence de mesures de chômage partiel pour les travailleurs non salariés.

Comment bénéficier de cette aide de 1500 euros ?

Pour bénéficier de cette aide au plus tôt, faites la demande du fonds de solidarité dès que vous connaissez votre CA - le formulaire est disponible -  sur le site impots.gouv.fr depuis votre espace Particulier.

Quand faire la demande de fonds de solidarité?

La demande d'aide s'effectue par voie dématérialisée pour

  • la perte de CA sur mars, du 31 mars au 31 juillet
  • la perte de CA sur avril, du 1er mai au 31 juillet
  • la perte de CA sur mai, du 1er au 30 juillet
  • la perte de CA sur juin, du 1er au 31 août.

Déposer ma demande de fonds de solidarité en suivant la procédure

  • identifiez-vous via France Connect avec votre numéro fiscal et votre mot de passe
  • dans Messagerie sécurisée, choisissez Ecrire
  • sélectionnez "Je demande l'aide aux entreprises fragilisées par l'épidémie Covid-19"
  1. Cochez la case Conditions de dépôt attestant que
    1. votre activité a commencé avant le 1er février 2020
    2. vous n'avez pas déposé de déclaration de cessation de paiement au 1er mars 2020*
    3. votre effectif est inférieur ou égal à 10 salariés
  2. Entrez vos coordonnées personnelles (Nom, prénom, téléphone, courriel, qualité/Entrepreneur individuel)
  3. Entrez les coordonnées de votre entreprise (SIRET, raison sociale, région)
  4. Précisez la période concernée (mars/avril/mai)
  5. Calculez l'aide dès lors que
    1. votre entreprise fait l'objet d'une interdiction d'accueil
    2. votre entreprise a subi une perte de CA supérieure à 50% de la période de référence
  6. Entrez vos cooordonnées bancaires
  7. Validez la demande par la déclaration sur l'honneur de l'exactitude de vos déclarations.

télécharger le guide complet

Vous pouvez suivre le traitement de votre demande depuis votre messagerie sécurisée.

*Sont éligibles les entreprises en redressement judiciaire ou en procédure de sauvegarde

 Après un contrôle de l'éligibilité établie, l'aide est versée rapidement. La DGFiP se réserve la possibilié de vérifications ultérieures.

Auto-entrepreneurs, ne subissez pas les fraudes au fonds de solidarité de 1500 euros:

  • La demande doit être faite uniquement sur le site impots.gouv.fr
  • Ne répondez jamais à un formulaire qui vous demande vos coordonnées bancaires pour recevoir un chèque de 1500 euros
  • Ne changez pas de compte bancaire pour l'instant car la fraude au RIB pullule.

Le deuxième volet de 2000 euros est-il accessible aux auto-entrepreneurs?

Le volet 2 du fonds national de solidarité consiste est l'aide des régions destinée aux très petites entreprises risquant la faillite en raison de leurs frais fixes:

  • en mars et avril 2020, le volet 2 n'était ouvert qu'aux entreprises employant un salarié, donc très rarement une auto-entreprise
  • à partir de mai 2020, le volet 2 est ouvert aux entreprises n'ayant pas de salarié. Il faut cependant qu'elles aient fait l'objet d'une interdiction d'accueil du public et que leur chiffre d'affaires annuel soit supérieur à 8.000 euros.

Je suis autoentrepreneur en outre-mer, comment faire pour percevoir l'aide du fonds de solidarité ?

Pour les autoentrepreneurs dans les territoirs d'outre-mer en déclaration annuelle voici la procédure à suivre pour l'aide du fonds de solidarité.

Vous devez vous connecter sur le site secu-independants.fr dans la rubrique mon compte, puis faire une estimation de vos revenus 2020, en fonction de la perte estimée.

Il y aura un recalcul des échéances à venir qui tiendra compte de ce qui a déjà été versé.

Je suis micro-entrepreneur en déclaration annuelle, comment faire pour percevoir l'aide du fonds de solidarité ?

Pour les personnes qui sont sous l'ancienne micro-entreprise (microentreprise qui existait avec la création du régime de l'autoentrepreneur), vous êtes en déclaration annuelle. 

Pour prétendre à l'aide du fonds de solidarité, il faut vous connecter sur le site secu-independants.fr dans la rubrique mon compte.

Il s'agit ensuite de faire une estimation de vos revenus 2020, en fonction de la perte estimée.

L'Urssaf fera un nouveau calcul des échéances à venir qui tiendra compte des sommes déjà versées.

Le tableau de bord du fonds de solidarité

Le gouvernement met à disposition toutes les données des aides aux entreprises secteur par secteur afin d'avoir une vue d'ensemble sur le fond de solidarité :

FAQ

Sur la période de mars, cette aide est cumulable avec les indemnités journalières si vous n’avez pas perçu plus de 800 euros.
Il ne faut pas prendre en compte la date du versement des indemnités, mais la date de l'arrêt de travail. Les sommes perçues en avril au titre de l'arrêt de mars doivent être rattachées à mars pour le respect des conditions de moins de 800 euros.
Les professionnels recevant du public tels que psychologues, coiffeurs à domicile, coach sportif ne sont pas considérés comme ayant dû faire l'objet d'une fermeture administrative telle que signalée par l'arrêté du 14 mars, même si leur activité est directement impactée. Pour autant, ils ne figurent pas dans la liste des établissements pouvant rester ouverts.
Le fonds de solidarité n'a pas à être déclaré comme revenus à la CAF ou à Pôle Emploi.
Cette aide versée par la DGFiP, qui prend la forme de subventions attribuées par décision du ministre de l’action et des comptes publics (cf. décret), est défiscalisée, donc non soumise à l'impôt sur le revenu. Il ne sera pas nécessaire de la déclarer le temps venu.
Il faut reprendre votre chiffre d'affaires inscrit sur votre livre de recettes pour mars 2019, même si vous déclarez en trimestriel.
Non, l'aide est distribuée à l'entreprise, une seule personne.
Oui, car l'aide est distribuée à l'entreprise, et vous avez chacun une entreprise. Il faudra faire deux déclarations sur votre espace particulier sur le site impots.gouv.fr
Le fonds de solidarité est cumulable avec les indemnités Pôle Emploi, la prime d'activité, l'allocation adulte handicapé, le RSA, etc.
Les salariés à temps partiel peuvent bénéficier du fonds de solidarité.

Si vous n'avez pas droit à l'aide en mars, vous pouvez

  • faire une demande auprès de l'Action sanitaire et sociale
  • demander une aide à la région
  • tabler sur une nouvelle aide en avril

Des aides indirectes sont possibles, comme

  • demander le report des cotisations Urssaf,
  • baisser le taux du prélèvement à la source,
  • demander à suspendre certaines factures (loyer, eau, gaz, électricité),
  • demander à reporter des prêts bancaires,
  • demander un prêt avec garantie de l'Etat,
  • ...

L'Adie (Association pour le droit à l'initiative économique) met en place un premier plan d'urgence pour les 50.000 indépendants qu'elle accompagne.

Nous mettons nos articles à jour le plus régulièrement possible. N'hésitez pas à les consulter pour y trouver réponse. Les bénévoles sont à pied d'oeuvre pour s'efforcer de répondre le plus justement possible à chacune de vos questions, très nombreuses et toutes légitimes.

Plus d'informations sur l'impact de la crise du COVID 19 sur les auto-entrepreneurs

Dans ce dossier complet, la Fédération Nationale des Autoentrepreneurs référence pour vous toutes les informations : aides financières, conseils lors du confinement, aides juridiques, bonnes pratiques en télétravail, actions politiques menées.

NOTRE DOSSIER COMPLET COVID 19

Extrait de la FAQ de la DGFIP

L’aide pourra s’ajouter à d’autres mesures de soutien (remises d’impôts directs, maintien de l’emploi dans les entreprises dans le cadre de l’activité partielle, mesures d’étalement fiscal et social, prêts de trésorerie garantis par BPI France). Le décret prévoit néanmoins que les personnes (personne physique ou, pour les personnes morales, dirigeant majoritaire) titulaires d’un contrat de travail à temps complet, d’une pension de vieillesse ou ayant bénéficié d’indemnités journalières de sécurité sociale d’un montant supérieur à 800 € sur la période (entre le 1er et le 31 mars 2020) sont exclues du dispositif.
Une disposition d'exonération sera prévue dans une prochaine loi de finances.
Non. En revanche, des contrôles pourront avoir lieu et conduire l'administration à réclamer la restitution de tout ou partie de l'aide s'il s'avère que le demandeur n'y avait pas droit ou pas en totalité.
Sous réserve de satisfaire aux autres critères d'éligibilité, l'entreprise dont le chef d'entreprise (entrepreneur individuel, dirigeant majoritaire, micro-entrepreneur) était en congés maternité au mois de mars 2019 est éligible au fonds de solidarité.
Oui, dès lors que les autres conditions fixées par le décret sont remplies et que le montant des indemnités journalières perçues est inférieur à 800€.
Non, dès lors que l’entrepreneur était bien titulaire d’un contrat de travail à temps complet au 1er mars 2020.
La procédure mise en place sur l’outil actuel de messagerie des particuliers ne permet pas de modifier le formulaire qui a été saisi, validé et envoyé. Dans ce cas et seulement si les informations nouvelles à porter ont une incidence sur le fond de la demande, il est possible de ressaisir un second formulaire. Cette procédure pourra demander un délai de traitement plus long. Pour vous aider à renseigner le formulaire, consultez la FAQ portée sur le site impôts.gouv, contactez votre expert comptable, appelez le 0 810 467 687 du lundi au vendredi de 8h30 à 17h (service 0,06 € par minute + prix d'un appel) ou le service des impôts des entreprises en charge de votre dossier

-


Trustpilot